WordPress SEO : Le seul guide dont vous avez besoin

Beaucoup de choses ont changé depuis que j’ai écrit cet article pour la première fois il y a de nombreuses années. C’était un article auquel j’ai consacré beaucoup de temps et d’énergie et qui se démarquait de tout ce que les autres blogueurs SEO écrivaient à l’époque. Il a repris des dizaines de liens sur les principaux sites web. Avec le recul, il est amusant de voir à quel point ce contenu serait peu brillant aujourd’hui. Les gens ne publieraient tout simplement pas un article aussi “court” ou de style similaire. C’est drôle de voir à quel point le web a changé. Comme beaucoup d’entre vous le savent, j’aime WordPress. Je l’utilise sur la plupart de mes sites affiliés qui me rapportent des milliers de dollars par mois et je l’utilise également sur mes blogs, comme celui-ci. Mais je ne suis certainement pas le seul à utiliser ce CMS – des dizaines de millions de sites en ligne sont alimentés par le logiciel. Malgré tout ce qu’il y a à dire sur WordPress, le référencement naturel n’est certainement pas l’un de ses points forts. Comme j’utilise beaucoup le logiciel et que je gagne une grande partie de mes revenus grâce au trafic des moteurs de recherche, j’en suis venu à apprendre ce qui fonctionne le mieux en termes d’optimisation de votre installation WordPress. Avant de vous faire part de mes conseils pour augmenter le trafic de recherche sur votre blog, je tiens à vous dire que les recommandations suivantes doivent être utilisées avec un peu de prudence. La majorité des recommandations sont très évidentes et tout à fait correctes, mais il y en a d’autres avec lesquelles certaines personnes peuvent ne pas être d’accord. Tout ce que je partage ici a très bien fonctionné pour moi et pour les innombrables clients avec lesquels j’ai travaillé, mais je mentionnerai sur des mesures spécifiques si certaines d’entre elles peuvent être mal vues par d’autres. Maintenant que la clause de non-responsabilité “ne me poursuivez pas en justice” a été supprimée, nous pouvons passer aux choses sérieuses.

L’essentiel

wordpress-seo-basics

J’ai pensé que ce serait une bonne idée de séparer les suggestions “évidentes” des tactiques pas si évidentes et un peu plus avancées que je partagerai plus tard dans le poste.

Balises de titre

La balise titre a longtemps été considérée comme le facteur le plus important sur le site pour dire aux moteurs de recherche de quoi traite votre site (ou une page). Par défaut, sur les anciennes versions de WordPress, les titres des articles s’affichaient sous la forme “Nom du blog >> Titre de l’article”. Comme votre page d’accueil est probablement déjà classée pour le nom de votre site, vous ne vous aidez pas en plaçant le nom de votre site au début de votre titre. Vous n’avez pas besoin de vous classer pour lui plus d’une fois. Au lieu de laisser les choses ainsi, j’aimerais personnellement supprimer complètement le nom du blog. Ce n’est pas seulement parce que je pense qu’il est plus beau, mais parce qu’il fonctionne. Un client avec lequel j’ai travaillé l’année dernière a vu son trafic de recherche augmenter considérablement lorsque nous avons supprimé le nom de sa marque des balises de titre de ses articles. Pour changer vos balises de titre, je vous recommande d’installer ce superbe plugin SEO. Une fois installé, connectez-vous à votre administrateur WordPress et allez dans Paramètres >> Pack SEO tout en un. A partir de là, j’ai entré ce qui suit :

  • Titre du domicile : Marketing viral : Projetweb.fr(C’est la phrase que j’essaie de faire passer à mon site et à une marque)
  • Titre du poste : %post_title%
  • Titre de la page : %page_title% | %blog_title%

Ce sont les principales, et je vous recommande de modifier le reste en fonction de vos préférences. Les titres des articles et de la page d’accueil sont les plus importants.

Métabalises

Lorsque vous recherchez un site dans Google, vous verrez un extrait de contenu sous le lien de la page. Pour contrôler cela, vous pouvez personnaliser votre balise de méta description pour la page. De même, vous pouvez également ajouter des mots clés à votre balise pour indiquer aux moteurs de recherche de quoi traite votre site. Je dois mentionner que Google a annoncé il y a quelques mois qu’il n’utilisait plus la balise keywords. Il y a quelques années, les mots clés étaient importants car les moteurs de recherche avaient moins de moyens de déterminer le contenu d’un site. Maintenant que la technologie est si avancée, les moteurs de recherche disposent de meilleurs moyens pour déterminer le classement et la pertinence d’un site. J’aime toujours mettre les mots clés (pour les autres moteurs de recherche) et je le fais en permettant des mots clés “dynamiques” avec le pack SEO All in One. En ce qui concerne les descriptions, il n’existe pas de moyen idéal d’automatiser le processus. Les meilleures descriptions sont écrites à la main, et le plugin Headspace vous permettra de les configurer pour chaque poste individuel. Headspace vous permet également de remplir automatiquement une méta-description des messages en fonction de la description de votre catégorie, ce qui peut vous être utile si vous en postez beaucoup.

Lien permanent

Les permaliens sont simplement les URL de vos articles. Par défaut, les titres des messages ont tendance à ressembler à Projetweb.fr/?p=38 mais si vous regardez l’URL de ce message, vous verrez Projetweb.fr Je vous laisse le soin de décider lequel vous semble le plus approprié. Non seulement ce nouveau format indique à quelqu’un le sujet de votre page avant de cliquer dessus, mais les mots de l’URL seront également mis en évidence dans les résultats du moteur de recherche si votre article est pertinent pour la requête. Pour modifier vos permaliens, il suffit d’aller sur Paramètres >> Permaliens. J’utilise actuellement le format suivant : permalinks Certaines personnes aiment avoir des catégories, mais j’aime garder les URL aussi courtes que possible. Un ami m’a fait remarquer que la solution la plus rapide (en termes d’interrogation de votre base de données) est d’utiliser /%post_id%/%postname%/. Je ne le recommanderais vraiment que si vous avez un énorme site construit sur WordPress, mais c’est intéressant à noter. Il est préférable de le faire sur un nouveau blog, mais si vous effectuez cette modification sur un nouveau blog, assurez-vous d’installer ce plugin de redirection. Il déplacera vos anciennes URL correctement et de manière conviviale pour les moteurs de recherche. N’oubliez pas non plus de raccourcir la balise de publication lorsque vous écrivez un article, car par défaut l’URL utilisera tous les mots de votre titre.

Concentrez-vous sur une phrase clé

À moins que vous ne soyez très intéressé par l’image de marque, il est bon d’essayer d’optimiser votre site autour d’une phrase clé qui peut vous envoyer du trafic de recherche. La plupart des blogs finissent par obtenir la majorité des liens vers leur page d’accueil, il est donc judicieux d’essayer d’exploiter ces liens en obtenant un classement dans les moteurs de recherche pour une phrase pertinente. Pour Projetweb.fr, je vise à me classer pour l’expression “marketing viral”. Bien qu’il soit assez compétitif, il a un volume de recherche décent et il est pertinent par rapport au but de ce site : vous aider à construire des sites remarquables que d’autres veulent naturellement partager. L’outil de mots-clés externe de Google est un bon point de départ pour voir quelles expressions sont populaires auprès de votre public. Assurez-vous de sélectionner “Tous les pays et territoires” à gauche, puis “Correspondance exacte” à droite pour obtenir des résultats précis. Une fois que vous avez cette phrase-clé, vous pouvez l’utiliser dans :

  • La balise titre de votre page d’accueil
  • La rubrique de votre site
  • Votre logo
  • Comme texte d’ancrage dans les liens d’autres sites web

Les premiers et derniers éléments de cette liste seront les plus importants pour vous aider à obtenir un meilleur classement dans les moteurs de recherche.

Activer les Pingbacks

Une façon d’obtenir plus de liens vers votre site (qui augmentent le classement dans les moteurs de recherche) est en fait de créer des liens vers d’autres personnes. Si vous soutenez régulièrement un site, il est très probable qu’il vous rende la pareille. Surtout s’ils sont dans le même secteur d’activité. Je recommande d’activer l’option dans WordPress (si elle n’est pas déjà activée) qui avertit les autres blogs lorsque vous avez créé un lien vers eux. Pour ce faire, rendez-vous sur Paramètres >> Discussion, et choisissez les options suivantes : pingback

Utiliser les attributs Alt de manière religieuse

J’ai remarqué assez récemment à quel point Google semble mettre l’accent sur l’attribut alt lorsqu’il s’agit non seulement de classer les images, mais aussi de classer vos articles. Si vous faites une recherche sur le terme “marketing minimaliste”, voici le résultat de mon site. minimalist-marketing Le texte minimaliste-marché, que j’ai souligné, n’est en fait écrit nulle part sur la page comme cela. Il s’agit plutôt de l’attribut alt d’une de mes images. WordPress applique automatiquement les attributs alt aux images, mais ils sont générés en fonction du nom du fichier. Par conséquent, si vous enregistrez vos images sous le nom “minimalist-marketing.jpg” ou quel que soit votre contenu, WordPress générera automatiquement ce texte. La balise alt est un moyen de dire aux moteurs de recherche de quoi traitent réellement vos images. Non seulement elle vous aidera à obtenir plus de trafic de recherche pour vos images, mais je pense qu’elle aide aussi le classement général d’une page.

Lien

L’interconnexion signifie simplement que vous créez un lien entre vos articles de blog et d’autres articles de blog. Par exemple, je recommande parfois les blogs d’invités comme un excellent moyen de renforcer votre autorité dans votre niche et je créerai ensuite un lien vers mon guide sur les blogs d’invités. J’utilise également le texte d’ancrage de la requête de recherche que j’essaie de classer si cela ne donne pas à mon écriture un aspect robotique. Non seulement c’est utile en termes de référencement, mais cela donne aussi à vos lecteurs plus d’articles à lire et augmente ainsi le nombre de vos pages vues.

WWW ou non-WWW

Sur de nombreux sites (et probablement le vôtre si le titre de cette section n’a pas de sens), il y a deux façons d’y accéder. Par exemple, si vous allez sur le site test.com, vous verrez qu’il est accessible à la fois sur http://test.com et http://www.test.com. Essayez-le sur votre propre site et voyez si c’est la même chose. Par défaut, WordPress gère cette redirection pour vous, mais il utilise une redirection 302. Un 302 indique aux moteurs de recherche que la redirection n’est que temporaire, mais vous voulez vraiment leur dire qu’elle est permanente afin que tout le poids de votre lien aille à un seul endroit. Pour ce faire, vous devez mettre en place une redirection 301. Vous pouvez choisir celui que vous souhaitez voir figurer dans les Google Webmaster Tools, mais il est toujours nécessaire de le faire. Il vous appartient de choisir la version www ou non www de votre site. Vous devez pouvoir modifier votre fichier .htaccess qui se trouve dans le même dossier que celui où vous avez installé WordPress sur votre serveur. Voici à quoi ressemble le code dans le mien : # Commencez par 301 RewriteEngine On RewriteCond %{HTTP_HOST} !^www.Projetweb.fr [NC] RewriteRule ^(.*)$ http://www.Projetweb.fr/$1 [L,R=301] # Commencer WordPress <IfModule mod_rewrite.c> RewriteEngine On RewriteBase / RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-f RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-d Réécrire la règle . /index.php [L] </SiModule> # END WordPress J’ai d’autres codes dans mon .htaccess pour des redirections spécifiques, mais c’est tout ce dont vous avez besoin pour rediriger votre site de la version non-www vers la version www. N’oubliez pas non plus de changer Projetweb.fr pour n’importe quel nom de domaine. Si vous voulez rediriger du www vers le non-www (ce que je fais sur quelques sites), alors échangez les lignes 3 et 4 avec ceci : RewriteCond %{HTTP_HOST} !^viperchill.com [NC] RewriteRule (.*) http://viperchill.com/$1 [R=301,L] Si cela vous donne des erreurs ou semble ne rien faire, assurez-vous que votre hôte vous autorise à modifier le fichier .htaccess (la plupart le feront).

Le niveau suivant

advanced-wordpress-seo

Je viens de vous faire part des conseils les plus courants que vous trouverez en ligne sur l’optimisation de WordPress, mais nous allons maintenant aller un peu plus loin et partager quelques tactiques un peu plus avancées. Si vous ne faites que ce qui précède, c’est un excellent début, mais il y a encore des domaines que vous pouvez améliorer.

No index Archives, catégories, pagination ou pages de marquage

Sur Projetweb.fr, je n’utilise que des catégories et je crée manuellement mon propre plan de site, mais je sais que beaucoup de gens ont des archives basées sur des dates, des catégories et des pages de tags. Elles sont peut-être très utiles, mais pour les moteurs de recherche, ce ne sont que des pages avec des liens vers d’autres pages. En d’autres termes, les moteurs de recherche n’ont pas besoin de les parcourir tous pour trouver vos articles de blog. C’est pourquoi j’applique l’option Noindex à mes pages d’archives et de balises, et ce en installant le pack SEO All In One dont j’ai parlé précédemment. Il y a des paramètres dans le panneau d’administration pour vous aider à décider ce que vous voulez bloquer. Je vous recommande d’autoriser le suivi de l’une d’entre elles (pagination normale ou catégories, par exemple), puis de bloquer les autres pour “préserver” le jus de liaison.

Ne pas suivre certaines pages

J’ai dit qu’il y avait peut-être certaines tactiques que les gens désapprouvent à ce poste, et c’est la première. L’attribut Nofollow a été introduit pour la première fois par les moteurs de recherche pour empêcher le spam sur le web de se classer dans les résultats de recherche. C’est pourquoi, par défaut, tous les liens vers les commentateurs de votre blog sont automatiquement nofollowés. Le nofollowing scuplting, comme on l’appelle communément, consiste simplement à conserver et à détourner le jus de lien (poids du lien) vers les pages où vous voulez qu’il aille. Par exemple, sur chaque page de mon site, il y a un lien vers le formulaire de contact. Faut-il vraiment que ce soit une page puissante ? Un simple lien vers la page suffit pour qu’elle soit indexée dans Google, et c’est tout ce qui compte pour un certain nombre de mes pages. De même, je ne suis pas les liens vers ma page about, mes liens de catégorie et mon flux RSS. Cela signifie que le “poids” des liens retour que j’obtiens vers mon propre article ne sera pas réparti sur ces pages. Un lien textuel typique ressemble à ceci : <a href=”http://www.Projetweb.fr”>ViperChill</a> Pour le rendre non suivi, vous changeriez le lien de cette manière : <a href=”http://www.Projetweb.fr” rel= “nofollow”>Projetweb</a> Encore une fois, Google a récemment mentionné qu’il désapprouvait cette pratique (dans certaines circonstances – pas dans la plupart), alors utilisez-la à vos propres risques.

Nofollow Your Read More Link (en anglais)

Si vous affichez des messages complets sur votre page d’accueil, vous n’avez pas à vous en préoccuper. En revanche, si vous ne montrez qu’un extrait de votre contenu, il est probable que vous y trouverez également un lien “lire la suite” ou “continuer…”. Comme le titre de votre article renvoie déjà à la page avec un texte d’ancrage parfait, il n’est pas nécessaire de donner du jus au lien “read more” qui amène simplement les gens à la même page. Dans votre éditeur de thème (Apparence >> Éditeur), ouvrez le fichier correspondant (généralement index.php), trouvez le texte suivant : <a href=”<?php the_permalink() ?>” Il suffit ensuite d’ajouter <a href=”<?php the_permalink() ?>” rel=”nofollow C’est tout. Vous devez vous assurer que vous changez le permalien de lecture, et non le permalien des titres de vos articles. Si vous n’êtes pas sûr de savoir lequel est lequel, alors assurez-vous de contacter l’auteur de votre thème. Il y a trop d’exemples pour que je les passe tous en revue ici.

Désactiver les pages de commentaires

À moins que vous ne receviez des centaines de commentaires par poste (ou que vous soyez vraiment, vraiment pointilleux sur la vitesse de la page), il n’est vraiment pas nécessaire d’avoir des commentaires paginés sur votre site. Les anciennes versions de WordPress ne l’ont jamais fait, mais si vous avez récemment installé WordPress 2.7 à partir de zéro, vous constaterez que les commentaires paginés sont l’option par défaut. Vous pouvez les désactiver dans Paramètres >> Discussion et vous éviterez ainsi que votre site ne comporte des tonnes de pages en double qui ne présentent que très peu de contenu unique.

S’inscrire aux outils Google pour les webmasters

Les Google Webmaster Tools sont un service incontournable pour tous ceux qui se soucient du trafic des moteurs de recherche vers leurs sites. Non seulement il vous indiquera les phrases-clés pour lesquelles vous êtes bien classé dans Google, mais il vous avertira également lorsque votre site aura été piraté ou si vous avez des liens rompus. Parfois, vous pouvez constater qu’un autre blogueur a créé un lien incorrect vers vous et que de nombreux visiteurs atterrissent sur une page 404. Comme GWT vous en informe, vous pouvez rediriger cette page vers un endroit pertinent pour conserver la valeur du lien et garder les visiteurs qui atterrissent sur votre site.

Créer des liens

Si vous mettez en œuvre ne serait-ce que la moitié des suggestions que j’ai présentées ici, vous aurez probablement une meilleure optimisation sur site que 95 % des blogs de votre secteur. Il est essentiel de se concentrer sur la création de contenu et l’implication de votre public lorsque vous créez un blog, mais il est idiot de négliger une source de trafic énorme alors que vous pouvez effectuer tous les changements nécessaires en une heure seulement. Il est également idiot d’écrire un guide sur le référencement sans mentionner le facteur le plus important pour obtenir du trafic des moteurs de recherche (outre la pertinence) : les liens de retour. Les backlinks sont simplement des liens d’autres sites, vers le vôtre. En général, le site classé 1er pour une requête de recherche dans Google va avoir beaucoup plus de liens que le site classé 10e, voire 5e. Il est important que vous passiez du temps à créer des liens vers votre site afin que l’optimisation du site que vous avez mise en place puisse réellement avoir un effet. Je n’entrerai pas dans toutes les façons dont vous pouvez créer des liens vers votre site car il existe de très bons articles sur le web, mais je vais énumérer quelques-uns de mes préférés :

  • Messages d’invités – J’aime beaucoup les liens des messages d’invités car ils envoient du trafic, ils sont pertinents et vous pouvez généralement personnaliser le texte d’ancrage du lien pour qu’il corresponde à ce que vous voulez.
  • Écrire du contenu génial – Il n’y a rien de mieux que d’écrire un article qui reçoit des tonnes de liens de blogueurs pertinents. Si vous vous investissez suffisamment dans votre contenu et que vous vous associez régulièrement à d’autres blogueurs de la même niche, ils vont créer des liens vers vos articles.
  • Lien vers l’extérieur – Lorsque vous créez un lien vers l’extérieur, les gens créent un lien vers l’arrière. Je ne vous recommande pas d’échanger des liens ou de remplir votre blog, mais si vous trouvez quelque chose sur un autre site qui pourrait plaire à votre public, n’ayez pas peur de le partager. On ne sait jamais, ce gros blog pourrait bien vous envoyer son audience à 5 chiffres.
  • CollaborezCollaborer avec d’autres influenceurs dans votre créneau est non seulement un excellent moyen d’entrer en contact avec davantage de personnes, mais c’est aussi un bon moyen de faire parler de vous. Souvent, lorsque j’ai interviewé des gens, ils renvoient à l’interview depuis leur propre site. Je vois aussi des gens qui font des projets de groupe auxquels participent plus de 20 personnes et qui finissent par faire la promotion d’une seule ressource. Si vous pouvez faire participer d’autres personnes, elles vous aideront à faire passer le message.

Enfin, ne faites pas la même erreur que moi et grattez-vous la tête pendant deux semaines en vous demandant pourquoi votre blog n’est pas indexé. Il s’avère que beaucoup de solutions d’installation de WordPress en un clic bloquent les moteurs de recherche par défaut. Vous devez le désactiver en allant dans Paramètres > Confidentialité. Sinon, vous pouvez ignorer tout ce que je viens d’écrire et vous en sortir en vous rappelant une chose : les moteurs de recherche suivent les gens. Note: Comme pour tout ce qui concerne le référencement, les gens ont leurs désaccords sur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Comme je l’ai dit au début, ce sont des choses qui fonctionnent pour moi et qui ont fonctionné quand j’avais des clients. N’hésitez pas à ne mettre en œuvre que certaines choses ou à essayer vos propres méthodes. J’ai mis à jour certaines parties de ce post avec des informations provenant de personnes bien plus intelligentes que moi.

<!– XHTML : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href=”” title=””> <abbr title=””> <acronym title=””> <b> <blockquote cite=””> <cite> <code> <del datetime=””> <em> <i> <q cite=””> <s> <strike> <strong> –>

9 meilleurs plugins de mise en cache WordPress comparés (2020)
Vous voulez augmenter la vitesse de votre site WordPress ? L’utilisation d’un plugin de mise en cache sur votre site web est l’un des meilleurs moyens de garantir un chargement plus rapide de votre site.

Statistiquement parlant, près de la moitié de l’audience de votre site web s’attend à ce que votre site se charge en moins de 3 secondes. Il n’est donc pas surprenant que Google continue à mettre l’accent sur la vitesse du site dans son algorithme de recherche. Plus la vitesse de la page est élevée, meilleur est votre classement dans les moteurs de recherche, et plus vous pouvez attirer de trafic organique.

Dans cet article, nous allons partager les meilleurs plugins de mise en cache WordPress pour votre site web.

Pourquoi avez-vous besoin d’un plugin de mise en cache pour WordPress ?

Un plugin de mise en cache génère les pages HTML statiques de votre site web et les enregistre sur votre serveur.

Chaque fois qu’un utilisateur essaie d’accéder à votre site web, votre plugin de mise en cache sert la page HTML la plus légère au lieu de traiter les scripts PHP de WordPress, qui sont comparativement plus lourds. Cela permet au plugin de mise en cache d’améliorer considérablement le temps de chargement de votre page.

9 meilleurs plugins de cache WordPress

  1. WP Rocket : Plugin de cache Premium le plus populaire
  2. WP-Optimize : Plugin d’optimisation WordPress tout-en-un
  3. SG Optimizer : Plugin WordPress gratuit par SiteGround
  4. WP Super Cache : Plugin de cache de WordPress.com
  5. W3 Total Cache : Plugin de mise en cache WordPress convivial pour les développeurs
  6. WP fastest cahe : Plugin de mise en cache WordPress avec une configuration minimale
  7. Comet cache : Plugin de mise en cache WordPress gratuit
  8. Cache Enabler : Meilleur plugin de cache WordPress léger
  9. Hyper Cache : Encore un autre cache WordPress gratuit

Jetons un coup d’œil sur les meilleurs plugins de mise en cache WordPress disponibles sur le marché.

1. WP Rocket : Plugin de cache Premium le plus populaire

wp rocket

WP Rocket est le plugin de mise en cache premium le plus populaire pour WordPress. La facilité de configuration est ce qui distingue WP Rocket de ses concurrents. Une fois que vous aurez activé le plugin, la mise en cache des pages sera immédiatement activée.

Quelques autres avantages de l’utilisation de WP Rocket sont

  • L’indexation de votre site web sur les moteurs de recherche sera améliorée.
  • Pour améliorer le temps de chargement des pages, les fichiers HTML, JavaScript et CSS sont minifiés.
  • Le chargement paresseux est appliqué à vos images, ce qui signifie que vos images ne sont chargées que lorsqu’elles sont visibles par vos visiteurs sur leur navigateur.
  • Il est livré avec de nombreux crochets qui aident les développeurs à étendre facilement ses fonctionnalités.

Prix : À partir de 49 $ pour une licence de site unique.

Commencez dès aujourd’hui avec WP Rocket.

2. WP-Optimiser : Plugin d’optimisation WordPress tout-en-un

wp optimize

WP-Optimize est un plugin de cache freemium, créé par les mêmes personnes que celles qui sont à l’origine du légendaire plugin de sauvegarde, UpdraftPlus. Il a été utilisé sur près d’un million de sites web dans le monde entier.

WP-Optimize accélère votre site WordPress en nettoyant votre base de données, en compressant vos grandes images et en mettant votre site en cache.

  • Nettoyez la base de données : Ce plugin élimine toutes les données inutiles de votre base de données, nettoie vos tables et, au final, rend votre site web rapide et efficace.
  • Compression d’images : Son outil de compression d’images réduit considérablement les ressources du serveur en convertissant les grandes images en fichiers compressés et améliore le temps de chargement des pages.
  • Mise en cache : il est livré avec toutes les fonctionnalités essentielles de tout autre plugin de mise en cache avec une configuration minimale.

Commencez avec WP-Optimize dès aujourd’hui !

3. SG Optimizer : Plugin de mise en cache WordPress gratuit par SiteGround

SG Optimizer

SG Optimizer est un plugin de mise en cache gratuit de SiteGround, disponible en téléchargement sur WordPress.org. Il est conçu pour connecter votre site WordPress aux services de performance de SiteGround. Il est à noter que ce plugin ne fonctionnera que si vous avez hébergé votre site web avec SiteGround et ne fonctionnera pas avec d’autres hôtes.

Le plugin permet d’améliorer les performances de votre site web grâce à diverses techniques d’optimisation. Voici quelques-unes des fonctionnalités qu’il offre.

  • Il vous permet de configurer votre mise en cache dynamique et Memcached. Vous pouvez activer/désactiver la purge automatique du cache et exclure des URL du cache. Vous avez également la possibilité de tester vos pages si elles sont correctement mises en cache.
  • Il vous permet de forcer le HTTPS pour votre site et de basculer entre différentes versions de PHP. Vous pouvez même activer/désactiver la compression Gzip et les règles de mise en cache du navigateur pour votre site.
  • Vous avez la possibilité d’activer/désactiver la minification de vos ressources HTML, JS et CSS. Elle vous permet de supprimer le support Emoji et les chaînes de requête de vos ressources statiques.
  • Vous pouvez également optimiser vos images individuellement ou en gros.

Prix : Gratuit

Commencez dès aujourd’hui avec SG Optimizer !

4. WP Super Cache : Plugin de cache de WordPress.com

WP Super Cache

WP Super Cache est un autre plugin de mise en cache populaire pour WordPress, avec plus d’un million d’installations actives. Le plugin est géré par Automattic, la même équipe que celle de WordPress.com.

WP Super Cache vous aide à générer des fichiers html statiques à partir de votre blog WordPress dynamique. Après avoir traité des scripts PHP WordPress relativement plus lourds sur votre site, WP Super Cache sert le fichier HTML statique à la grande majorité des visiteurs de votre site web.

WP Super Cache sert les fichiers mis en cache de 3 façons :

  • C’est simple : C’est la méthode de mise en cache de fichiers la plus recommandée, car vous n’avez pas à modifier les fichiers PHP, et le fichier .htaccess n’a pas besoin d’être configuré.
  • Expert : Il s’agit de la méthode de mise en cache la plus rapide pour servir des fichiers HTML super-cache aux utilisateurs, mais elle nécessite une modification de vos fichiers .htaccess.
  • WP Super Caching : Cette méthode est utilisée pour mettre en cache les pages des utilisateurs connus (ceux qui se connectent à votre site, qui laissent des commentaires, etc.) Bien qu’il s’agisse de la méthode de mise en cache la plus souple, elle est légèrement plus lente que les autres méthodes.

Prix : Gratuit

Commencez avec W3 Super Cache dès aujourd’hui.

5. W3 Cache total : Plugin de cache WordPress convivial pour les développeurs

W3 total cache

Avec plus d’un million d’installations actives, W3 Total Cache est l’un des plugins de mise en cache les plus populaires pour WordPress. Il améliore les performances de votre serveur en mettant en cache tous les aspects de votre site et offre également des intégrations au réseau de diffusion de contenu.

Il a été utilisé et recommandé par d’innombrables sociétés et publications comme AT&T, MattCutts.com, Mashable.com, et bien d’autres. Que votre site soit hébergé sur un réseau d’hébergement partagé ou sur un serveur dédié, vous trouverez le plugin utile pour améliorer les performances de votre serveur web et réduire le temps de chargement des pages. Actuellement, c’est le seul plugin conçu pour optimiser tous les environnements d’hébergement pratiques.

Il prend en charge les pages mobiles accélérées de Google (AMP) et le protocole SSL (Secure Socket Layer).

Les développeurs affirment que le plugin peut offrir jusqu’à 80 % d’économies de bande passante grâce à la minification, le processus de réduction de la taille de vos flux HTML, CSS, JavaScript et autres sans avoir d’impact négatif.

Prix : Gratuit

Commencez avec W3 Total Cache dès aujourd’hui.

6. WP Fastest Cache : Plugin de mise en cache WordPress avec une configuration minimale

WP Fastest Cache

WP Fastest Cache est livré avec moins de paramètres de configuration pour la mise en cache de WordPress, ce qui en fait l’un des plugins de mise en cache WordPress les plus faciles à utiliser dans le dépôt officiel de plugins WordPress.

Comme tout autre plugin de mise en cache, il crée des fichiers HTML statiques à partir de votre site WordPress dynamique.

Pour réduire la taille des fichiers, le plugin réduit les fichiers HTML et CSS. Il vous permet également de désactiver les emojis sur votre site. Il met en œuvre efficacement la mise en cache du navigateur pour réduire le temps de chargement des pages pour les visiteurs récurrents et combine de nombreux fichiers CSS en un seul pour réduire le nombre d’allers-retours HTTP.

La version premium du plugin est dotée de nombreuses fonctionnalités uniques pour augmenter la vitesse de votre page, comme l’optimisation des images, le nettoyage de la base de données, la mise en cache mobile, et bien plus encore.

Après avoir installé le plugin gratuit WP Fastest Cache, vous pouvez acheter la version premium directement depuis votre tableau de bord WordPress.

Prix : Les versions gratuite et premium sont toutes deux disponibles. Le prix est caché du site web et peut être vu après avoir cliqué sur le bouton d’achat intégré dans votre plugin gratuit.

Commencez dès aujourd’hui avec WP Fastest Cache.

7. Comet cache : Plugin de mise en cache gratuit pour WordPress

comet cache

Comet Cache est un autre plugin de mise en cache très populaire, avec 60 000 installations actives. Contrairement aux autres plugins de mise en cache, Comet Cache permet également de mettre en cache les utilisateurs connectés. Cela signifie que si vous gérez un site d’adhésion, un site de commerce électronique ou tout autre site qui exige des utilisateurs qu’ils s’inscrivent, Comet Cache est un plugin à utiliser impérativement pour vous.

Le plugin utilise la mise en cache du navigateur avec le serveur Apache, ce qui signifie que vous pouvez augmenter la vitesse de la page en évitant les allers-retours multiples entre le serveur et le navigateur.

Vous pouvez également servir tous les fichiers mis en cache sur votre site à partir du réseau de diffusion de contenu (CDN) de votre choix. Il prend en charge les réseaux CDN populaires comme CloudFront, MaxCDN, et plus encore.

Pour éviter de générer une nouvelle version du cache pendant que votre serveur est occupé, le plugin surveille la charge du serveur et désactive temporairement l’expiration du cache.

Le plugin vous montre également des statistiques sur le cache pour vous aider à mieux comprendre l’état du cache de votre site.

Prix : Des versions gratuites et payantes sont disponibles. Une licence de site unique peut être achetée pour un prix unique de 39 $.

Commencez à utiliser Comet Cache dès aujourd’hui.

8. Cache Enabler : Meilleur plugin de cache WordPress léger

Cache Enabler plugin

Cache Enabler est un plugin de mise en cache léger qui crée un fichier HTML statique de votre site et le sert à la grande majorité des visiteurs de votre site web sur demande. Il nécessite une configuration minimale et est fourni avec toutes les fonctionnalités importantes dont vous aurez besoin à partir d’un plugin de mise en cache.

Contrairement à la plupart des plugins de mise en cache gratuits de WordPress, Cache Enabler fournit une documentation complète qui vous aide à explorer les différentes fonctionnalités du plugin. Avec de magnifiques captures d’écran et vidéos, la documentation vous guidera à travers les différents aspects de la mise en cache de WordPress.

dans votre intérêt n’utiliser pas avec Cache Enabler des thèmes ou des plugins spécifiques aux téléphones portables qui présentent des mises en page différentes pour les utilisateurs de téléphones portables et d’ordinateurs de bureau, car le cache serait alors contourné, ce qui le rendrait inutile.

Prix : Gratuit

Commencez avec Cache Enabler dès aujourd’hui.

9. Hyper Cache : Encore un autre cache WordPress gratuit

hyper cache

Hyper Cache est un plugin de mise en cache purement écrit en PHP qui peut être utilisé aussi bien dans des environnements d’hébergement bon marché que dans des serveurs haut de gamme.

L’activation d’Hyper Cache est facile car il fonctionne avec un ensemble de valeurs par défaut.

Le plugin livré avec une option de changement de thème mobile qui vous permet d’activer la mise en cache même si vous utilisez des mises en page différentes pour les utilisateurs mobiles et les bureaux. Cette option est pratique si vous utilisez un thème réactif sur votre site ou si vous avez besoin de différents formats publicitaires pour différents appareils.

Un autre avantage unique de l’Hyper Cache étant sa capacité à servir les pages mises en cache pour commenter les auteurs. Cependant, vous pouvez également désactiver la mise en cache des pages pour commenter les auteurs si vous le souhaitez.

C’est aussi un plugin prêt pour bbPress, vous pouvez donc activer le cache pour vos pages de forum bbPress.

Prix : Gratuit

Commencez à utiliser Hyper Cache dès aujourd’hui.

Choisir le meilleur plugin de mise en cache WordPress pour vos besoins

Lorsqu’il s’agit de choisir un plugin de mise en cache WordPress pour votre site, il n’y a pas de solution “unique”.

Si vous souhaitez choisir le meilleur plugin de mise en cache WordPress gratuit qui fasse l’affaire, choisissez soit W3 Total Cache soit WP Super Cache. Ces deux logiciels sont constamment mis à jour et sont utilisés par plus d’un million de sites web.

Si vous avez besoin d’une solution de mise en cache WordPress haut de gamme qui offre un support extraordinaire et nécessite une configuration minimale de votre côté, choisissez WP Rocket.

Nous espérons que ce guide vous a aidé à choisir le meilleur plugin de mise en cache pour votre site web. Bonne chance pour accélérer votre site !

 

Lancer un Blog
Comment créer un blog WordPress en 2020 [Le guide complet]

Vous souhaitez créer un blog ? Nous savons que l’idée de lancer un blog peut être effrayante, surtout si vous n’êtes pas un expert en technologie. Mais la bonne nouvelle, c’est que le lancement d’un blog est bien plus facile que vous ne le pensez, quelles que soient vos compétences.

Les plateformes de blogs comme WordPress permettent à quiconque de lancer un blog sans connaître une seule ligne de code. Une fois que vous avez créé le blog, vous pouvez créer du contenu dans un éditeur de billets qui ressemble beaucoup à Microsoft Word. Vous pouvez personnaliser la conception, l’apparence et la convivialité de votre blog grâce à une interface conviviale de type “glisser-déposer”.

En d’autres termes, créer un blog en 2020 est BEAUCOUP plus facile qu’il y a dix ans.

Alors, vous voulez faire un blog… mais pourquoi nous écouter ?

Contrairement aux autres experts en herbe et aux faux prophètes, nous ne prêchons que ce que nous pratiquons.

Nous avons créé plusieurs grands blogs au cours de notre carrière, dont celui-ci. Ayant aidé des milliers d’utilisateurs de WordPress à se lancer dans la création de blogs, nous savons exactement ce qu’il faut faire pour créer un blog étonnant à partir de zéro.

Que vous soyez débutant ou que vous ayez simplement besoin d’une mise à jour, vous trouverez dans ce guide tout ce dont vous avez besoin pour faire fonctionner votre blog.

Nous avons décomposé ce guide en 12 chapitres différents :

Table des matières

  • Chapitre 1 : Pourquoi démarrer un blog ?
    • 1.1. Choisissez le bon créneau pour votre blog
    • 1.2. Désapprendre les leçons d’écriture conventionnelles
  • Chapitre 2 : Choisir une plate-forme de blog
    • 2.1. Présentation des meilleures plateformes de blogage
    • 2.2. Pourquoi recommandons-nous WordPress.org pour la création d’un blog ?
  • Chapitre 3 : Création d’un blog – Guide technique (étape par étape)
    • 3.1. Comment choisir un nom de domaine
    • 3.2. Comment configurer un nom de domaine et un hébergement web
    • 3.3. Comment installer WordPress sur votre hôte web
    • 3.4. Comment installer un thème WordPress
    • 3.5. Comment installer un plugin WordPress
  • Chapitre 4 : Configurer les paramètres de votre blog WordPress
    • 4.1. Choisissez votre structure de liens permanents
    • 4.2. Choisissez la visibilité dans les moteurs de recherche
    • 4.3. Configurer le personnalisateur WordPress
    • 4.4. Créer un menu de navigation
    • 4.5. Mettre en place des widgets sur le côté/au pied de page
    • 4.6. Décider d’accepter les commentaires
    • 4.7. Décider d’autoriser les Pingbacks/Trackbacks
    • 4.8 Définissez le fuseau horaire souhaité
  • Chapitre 5 : Plugins et tutoriels essentiels pour votre blog WordPress
    • 5.1. Comment ajouter un formulaire de contact avec WPForms
    • 5.2. Comment connecter votre blog à Google Analytics avec MonsterInsights
    • 5.3. Comment améliorer votre référencement avec Yoast SEO
  • Chapitre 6 : Travailler avec l’éditeur WordPress pour créer un blog
    • 6.1. Rédaction du contenu – Rédacteur classique contre Gutenberg
    • 6.2. Choisir un créateur de page
  • Chapitre 7 : Création de pages WordPress
    • 7.1. Pages essentielles dont vous aurez besoin
    • 7.2. Comment créer une page de blog avec l’éditeur classique
    • 7.3. Comment créer une page de blog avec Gutenberg
  • Chapitre 8 : Rédiger votre premier billet de blog
    • 8.1. Comment créer un article avec l’éditeur classique
    • 8.2. Comment créer un billet avec Gutenberg
    • 8.3. Ajout de catégories et de balises
  • Chapitre 9 : Promouvoir votre blog
    • 9.1. Créer un contenu de pilier
    • 9.2. Sensibilisation par courrier électronique
    • 9.3. Marketing par courrier électronique
    • 9.4. Les médias sociaux
    • 9.5. Autres moyens de promouvoir votre blog
  • Chapitre 10 : Référencement WordPress : Pour commencer
    • 10.1. Recherche par mot-clé
    • 10.2. Référencement sur la page
    • 10.3. Création de liens
  • Chapitre 11 : Monétisez votre blog
    • 11.1. Publicité
    • 11.2. Marketing des affiliés
    • 11.3. Travailler en free-lance
    • 11.4. Vente de produits
  • Chapitre 12 : Ressources pour apprendre et maîtriser WordPress
    • FAQs

Dans ce guide pas à pas, nous vous expliquerons comment créer un blog en moins d’une heure.

Si vous préférez aller droit au but et vous plonger dans le tutoriel technique étape par étape, alors allez-y.

Chapitre 1 : Pourquoi créer un blog ?

 

Le blog a fait beaucoup de chemin depuis sa création. Au départ, il était utilisé par des individus pour partager leurs pensées et opinions personnelles. Aujourd’hui, même les entreprises du monde entier utilisent les blogs pour étendre leur portée et générer de nouvelles pistes.

Lorsqu’il s’agit de bloguer, il est essentiel d’avoir un objectif, sinon vous perdrez la direction et l’inspiration au fil du temps. Lorsque vous bloguez dans un but précis, vos lecteurs s’y intéresseront parce que ce but transparaît dans vos écrits.

Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles les gens bloguent :

Journal/Blogue personnel

Certaines personnes tiennent un blog pour documenter tout ce qu’elles font, afin de pouvoir suivre leurs progrès. Cela vous aide à entrer en contact avec des personnes de la communauté qui partagent les mêmes idées et à établir des relations durables avec elles.

Gagner de l’argent en bloguant

Beaucoup de gens créent un blog avec un seul objectif : gagner de l’argent en ligne.

Votre blog peut être votre source de revenus semi-passive, c’est-à-dire que vous pouvez gagner de l’argent même si vous ne le mettez pas activement à jour. Voici quelques-unes des façons dont vous pouvez monétiser votre blog :

  • La publicité : Vendez de l’espace publicitaire sur votre blog et générez un flux régulier de revenus.
  • Marketing affilié : Référez des produits à votre public et générez des revenus lorsqu’ils achètent en utilisant vos liens de parrainage.
  • Vendre des produits : Créez un produit que vous savez que votre public aimera et vendez-le sur votre blog.

Établissez-vous comme une autorité

À l’ère du numérique, les blogs peuvent vous aider à démontrer votre expertise et à vous imposer comme une autorité. Pour ce faire, vous devrez garder un œil sur les tendances dans votre créneau et bloguer régulièrement à ce sujet.

N’oubliez pas de proposer régulièrement des conseils et des recommandations à votre public, afin qu’il se rende compte que votre blog est une ressource incontournable pour tout ce qui concerne votre créneau.

1.1. Choisissez le bon créneau pour votre blog

Lorsqu’on commence un blog, il est impératif de réaliser que le blog ne sera pas toujours un arc-en-ciel et des licornes. Le blog est un marathon, pas un sprint.

Pour gérer un blog sur le long terme, vous devrez faire preuve de persévérance. Et pour être persistant, vous devrez tenir compte de différents éléments lorsque vous choisirez un sujet pour votre blog :

  • La passion : Pour les blogs persistants, vous devrez choisir un sujet qui vous passionne vraiment. Vous ne pouvez pas écrire en permanence sur un sujet qui ne vous passionne pas.
  • Volume de trafic : Ce n’est pas parce que vous aimez un sujet que c’est toujours le meilleur pour démarrer un blog. Si personne d’autre ne veut lire un blog sur le sujet que vous allez choisir, vous devrez alors reconsidérer le sujet avant de vous lancer.
  • Objectif : réfléchissez à l’objectif de votre blog lorsque vous choisissez un sujet. Par exemple, si vous voulez vivre de la publicité, mais que le créneau est trop étroit avec un faible volume de trafic, vous pouvez alors vouloir élargir votre créneau ou modifier votre stratégie de monétisation.

1.2. Désapprendre les leçons d’écriture conventionnelles

Le blog est un peu différent de la rédaction classique. Si vous êtes un blogueur en herbe, vous devrez peut-être désapprendre certaines choses que l’on vous a enseignées dans vos cours d’anglais.

Par exemple, lorsque vous bloguez ou écrivez pour le web, il est conseillé de rédiger des phrases courtes et des paragraphes encore plus courts, afin que les lecteurs puissent rapidement consommer votre article. Cela est principalement dû au fait que les gens ont une durée d’attention plus courte sur le web.

Une autre différence est que les rédacteurs de la presse écrite recommandent souvent aux lecteurs d’écrire à la troisième personne. Cependant, les blogueurs sont censés écrire à la première personne. En écrivant à la première personne, vous parlez directement à vos lecteurs, comme vous le feriez avec vos amis.

En plus de parler directement à vos lecteurs, vous devrez également optimiser vos articles pour les moteurs de recherche. Cela aidera les moteurs de recherche à découvrir et à indexer votre site web, afin que vous puissiez attirer davantage de trafic de moteurs de recherche, également appelé trafic organique, vers votre blog.

↑ Retournez à la table des matières

Chapitre 2 : Choisir une plate-forme de blogage

 

La plateforme de blogs que vous choisissez peut faire ou défaire votre blog.

Toutes les plateformes de blogs ne sont pas créées égales. Il est facile de se laisser submerger par toutes les différentes plateformes de blogs disponibles. Avant de vous lancer, il est donc utile de prendre un moment pour examiner quelques facteurs différents :

  • Votre objectif de blog : lorsque vous choisissez une plateforme, il est essentiel que vous vérifiiez si elle correspond à vos objectifs de blog.
  • Facilité d’utilisation : Il est évident que vous devrez choisir une plateforme facile à utiliser. Avec une plateforme intuitive, vous pouvez facilement faire les choses avec une courbe d’apprentissage minimale.
  • Monétisation : Vérifiez que la plateforme de blog de votre choix vous permet de monétiser votre blog avec des publicités. Par exemple, certaines plateformes, comme le site gratuit WordPress.com, ne vous permettent pas de monétiser votre blog. Cela signifie qu’une telle plateforme ne vous convient pas si votre objectif est de gagner de l’argent en bloguant.

2.1. Présentation des meilleures plates-formes de blogage

Maintenant que vous savez quels facteurs vous devrez prendre en compte, examinons quelques-unes des meilleures plateformes de blogs existantes.

WordPress.org

wordpress.org

WordPress est sans aucun doute la plateforme de blogs la plus populaire. À l’origine, WordPress a été lancé comme une plateforme de blogs, mais il est maintenant transformé en un système de gestion de contenu à part entière.

Avec WordPress, vous pouvez créer tous les types de sites web que vous pouvez imaginer, tels qu’une boutique de commerce électronique, un forum, un réseau social de niche, etc.

Nous vous recommandons vivement de commencer avec WordPress, car il vous donne le contrôle total de votre blog. Nous vous recommandons vivement de commencer avec WordPress car il vous donne un contrôle total sur votre blog. Consultez également notre article sur les meilleurs livres sur WordPress, notamment ceux qui traitent de la création d’un site web ou d’un blog avec WordPress.

Tarifs : Pour créer un blog, vous devez acheter un nom de domaine et un compte d’hébergement web. Un nom de domaine coûte environ 14,99 $ par an et l’hébergement web environ 7,99 $ par mois. Nous avons conclu un accord avec Bluehost pour les utilisateurs de l’IsItWP, de sorte que vous ne devez payer que 2,65 $ par mois.

Cela signifie une réduction de 60 % sur l’hébergement WordPress et un nom de domaine gratuit.

Wix

wix logo

Wix est une plateforme gratuite de création de sites web qui vous permet également de créer un tout nouveau blog à partir de zéro. Pour créer un blog avec Wix, vous devez intégrer l’application Blog dans votre site web Wix. Le plan Wix gratuit vous permet d’utiliser 500 Mo de stockage et 1 Go de bande passante.

Pour supprimer la marque Wix et améliorer les fonctionnalités intégrées, vous pouvez acheter un plan premium, à partir de 17 $ par mois.

WordPress.com

wordpress.com blogging platform

WordPress.com est une plateforme de blogs gratuite gérée par les mêmes personnes que WordPress.org. Avec WordPress.com, vous pouvez créer un blog gratuit, sans acheter de nom de domaine. Vous pouvez mettre à jour votre abonnement pour bénéficier de fonctionnalités améliorées, telles qu’un domaine personnalisé, la monétisation, un stockage supplémentaire, etc.

N’oubliez pas de vérifier les différences entre WordPress.com et WordPress.org.

Prix : Vous pouvez lancer un blog de base gratuitement. Pour 48 dollars par an, vous pouvez connecter un nom de domaine personnalisé et supprimer les annonces de WordPress.com. Pour monétiser votre blog, vous devrez souscrire à l’offre Premium pour 96 $ par an.

Blogger

Blogger.com blogging platform

Blogger est une plateforme de blogging gratuite de Google. Blogger vous permet de démarrer un blog et de le monétiser avec des annonces sans avoir à dépenser un centime. Bien qu’il soit doté de toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin pour gérer un blog, vous ne pouvez pas y ajouter des fonctionnalités améliorées comme une vitrine de commerce électronique.

Tarifs : Blogger est une plateforme de blogging 100% gratuite.

2.2. Pourquoi recommandons-nous WordPress.org pour la création d’un blog ?

Nous recommandons à tout le monde d’utiliser la plateforme WordPress.org auto-hébergée car c’est une plateforme de blogs vraiment supérieure. Nous l’utilisons sur tous nos sites web, y compris celui-ci !

wordpress

La principale différence entre WordPress auto-hébergé et les autres options est qu’il vous donne une liberté et un contrôle total sur votre site. Vous pouvez personnaliser l’aspect et la convivialité de votre site selon vos besoins. Vous pouvez monétiser votre site comme vous le souhaitez. Vous pouvez même ajouter une boutique en ligne à votre blog.

Enfin, personne ne peut supprimer votre blog simplement parce que vous n’avez pas respecté ses conditions d’utilisation. Consultez ce guide pour connaître la liste complète des différences entre WordPress.com et WordPress.org.

Consultez également cet article sur le passage d’un blog de blogger à WordPress.

Maintenant que nous avons choisi la plateforme, voyons ce dont vous avez besoin pour démarrer un blog WordPress.

↑ Retournez à la table des matières

« Précédent : Chapitre 1 – Pourquoi créer un blog ?

Chapitre 3 : Création d’un blog – Guide technique (étape par étape)

 

Créer un blog n’est pas sorcier. Avec le bon ensemble d’outils, il est facile de mettre votre blog sur pied et de le faire fonctionner.

Quel que soit le type de blog que vous cherchez à créer, vous aurez besoin d’avoir quelques éléments en main, comme un nom de domaine, une plateforme de blogs et un hébergement web.

Après avoir créé le blog, vous devrez personnaliser son apparence, ajouter des fonctionnalités essentielles, et bien plus encore.

Dans ce chapitre, nous allons vous expliquer :

  • Comment choisir un nom de domaine
  • Comment mettre en place un nom de domaine et un hébergement web
  • Comment installer WordPress sur votre hôte
  • Comment installer un thème WordPress pour personnaliser l’apparence du blog
  • Comment installer un plugin WordPress pour ajouter des fonctionnalités

3.1. Comment choisir un nom de domaine

L’enregistrement d’un nom de domaine est facile et peu coûteux, mais il est important de choisir le bon nom de domaine pour votre site web, qui soit facile à taper et à retenir.

Votre nom de domaine est l’adresse de votre blog sur Internet, comme Google.com ou IsItWP.com. C’est ce que vos clients tapent dans leur navigateur pour accéder à votre site web. Un nom de domaine coûte normalement environ 14,99 $ par an.

Examinons quelques approches différentes que vous pouvez suivre pour choisir un nom de domaine pour votre blog.

Choisir un nom de domaine de marque

L’époque où vous pouviez améliorer le classement de votre blog avec un nom de domaine bourré de mots-clés est révolue. Bien que l’inclusion d’un mot-clé dans votre nom de domaine puisse encore avoir un impact positif, le bourrage de mots-clés pourrait avoir un impact négatif sur vos efforts de référencement.

Lorsque vous choisissez un nom de domaine, il est conseillé d’opter pour un nom de domaine de marque, comme ProBlogger.com ou OptinMonster.com, plutôt que pour un nom de domaine bourré de mots-clés, comme copywritingtweaks.com ou killercopywriting.com.

Non seulement ils sont plus faciles à retenir, mais cela vous aide à obtenir un impact SEO positif sur le long terme.

Choisir la bonne extension de domaine

Les domaines .com sont tellement populaires que les gens sont plus susceptibles de taper [yourblog].com sur leur navigateur pour visiter votre site. En fait, si vous choisissez une autre extension, vous voudrez peut-être faire un travail supplémentaire pour que les gens s’en souviennent.

Bien sûr, nous vous recommandons toujours de choisir un nom de domaine .com pour votre blog. Toutefois, si le .com n’est pas disponible, vous pouvez choisir le .net ou le .org.

Utiliser un générateur de nom de domaine

Le choix d’un nom de domaine parfait pour votre blog peut être intimidant car il est fort probable que le premier nom de domaine de votre choix soit déjà pris. Vous devrez donc faire un brainstorming pour trouver des idées de nom de domaine et vérifier sa disponibilité un par un.

Un générateur de noms de domaine vous permet de gagner du temps en générant automatiquement des tonnes d’idées de noms de domaine par la simple saisie d’un ou deux mots clés.

Vous pouvez choisir le générateur de noms de domaine de l’IsItWP pour trouver le nom de domaine parfait.

3.2. Comment configurer un nom de domaine et un hébergement web

Maintenant que vous avez trouvé un nom de domaine, la prochaine chose à faire est de l’enregistrer et de mettre en place un hébergement web.

Si vous êtes nouveau dans l’espace web, vous trouverez ci-dessous la définition d’un nom de domaine et d’un hébergement web WordPress.

Nom de domaine : votre nom de domaine est l’adresse de votre blog sur internet, comme Google.com ou IsItWP.com. C’est ce que vos clients tapent dans leur navigateur pour accéder à votre site web. Un nom de domaine coûte normalement environ 14,99 $ par an, mais nous vous montrerons comment en obtenir un gratuitement plus loin dans cet article.

Hébergement web : Votre compte d’hébergement web est l’endroit où le contenu et les fichiers de votre blog sont stockés. Il s’agit en quelque sorte de la maison de votre site web. Lorsqu’un visiteur essaie d’accéder à votre blog en tapant votre adresse web (nom de domaine), il est dirigé vers les fichiers du site web stockés dans votre serveur d’hébergement web. L’hébergement web coûte généralement 7,99 $ par mois.

Vous pouvez également consulter les meilleurs hébergeurs de blogs pour obtenir des références.

Au début, le coût combiné d’un nom de domaine et d’un hébergement peut sembler élevé.

C’est pourquoi nous avons conclu un accord avec Bluehost pour offrir à nos utilisateurs un nom de domaine gratuit, un SSL gratuit et une réduction de plus de 60 % sur l’hébergement WordPress.

Cliquez ici pour réclamer cette offre exclusive Bluehost ”

Bluehost est l’une des plus grandes sociétés d’hébergement au monde. Elle est impliquée dans la communauté WordPress depuis 2005 et est officiellement recommandée comme hébergeur par WordPress.org.

Note : Nous croyons en une transparence totale. Si vous achetez un hébergement en utilisant notre lien de recommandation, nous vous verserons une petite commission sans frais supplémentaires. Vous bénéficierez en fait d’une réduction sur l’hébergement + un domaine gratuit + SSL gratuit. Nous pouvons obtenir une commission de n’importe quelle société d’hébergement, mais nous ne recommandons que les produits dont nous pensons qu’ils apportent une valeur ajoutée à nos lecteurs.

Pour démarrer votre blog WordPress, rendez-vous sur le site de Bluehost et cliquez sur le bouton Get Started Now.

create a blog on bluehost

À la page suivante, vous serez invité à choisir un plan. Comme vous venez de commencer, vous pouvez choisir le plan de base qui comprend également un domaine gratuit et un certificat SSL gratuit. Vous pouvez toujours mettre votre compte à niveau à mesure que votre site se développe.

select a bluehost plan to start a blog

Vous pouvez désormais choisir un domaine existant ou en acheter un nouveau gratuitement. Nous vous recommandons d’obtenir un nouveau domaine car il est gratuit.

bluehost domain purchase

Vous serez alors invité à saisir les informations relatives à votre compte. Pour faciliter l’inscription, vous pouvez vous connecter à Google en quelques clics seulement.

bluehost account creation

Après avoir saisi vos coordonnées, faites défiler la page vers le bas jusqu’à ce que vous trouviez la case d’information sur le paquet. Vous pouvez choisir le forfait de base pour 12 mois, 24 mois ou 36 mois. Vous verrez également que quelques modules complémentaires sont présélectionnés, ce qui augmente le prix total. Vous pouvez décocher ces ajouts, car vous n’en aurez pas besoin tout de suite. Vous pouvez toujours les ajouter plus tard, si nécessaire.

Remarque : en choisissant le plan de 36 mois, vous en aurez pour votre argent !

bluehost package information

Une fois que vous avez configuré votre plan, faites défiler la page vers le bas pour entrer les détails de votre paiement. Vous devrez accepter les conditions de service, puis cliquer sur “Soumettre”.

C’est tout !

Vous avez souscrit avec succès à un plan d’hébergement. Il vous sera demandé de créer un mot de passe pour votre compte. Ensuite, vous recevrez un courriel vous indiquant comment vous connecter à votre panneau de contrôle de l’hébergement web (cPanel) où vous pourrez tout gérer, des fichiers d’hébergement aux courriels et à l’assistance.

3.3. Comment installer WordPress sur votre hébergement web

Avec Bluehost, vous n’avez pas besoin de passer par un processus d’installation WordPress séparé car Bluehost le fait maintenant par défaut. Tout ce que vous avez à faire est de choisir votre thème WordPress, puis de spécifier le nom et le slogan de votre blog, et vous serez prêt à commencer avec WordPress.

Après vous être inscrit à votre plan d’hébergement, vous serez invité à choisir un thème WordPress. Vous pouvez choisir à peu près n’importe quoi au cours de cette étape, car vous pouvez toujours changer de thème plus tard (nous vous montrerons comment faire dans une étape ultérieure de ce tutoriel). La partie la plus importante est de commencer à construire votre blog, alors allez-y et choisissez n’importe quel thème qui attire votre attention, juste pour vous mettre dans le bain.

pick a theme

Vous serez ensuite invité à choisir le nom et le titre d’appel de votre blog.

create a new wordpress blog

Après avoir spécifié les détails, cliquez sur Suivant. Bluehost va maintenant installer automatiquement WordPress pour vous. Une fois l’installation terminée, vous verrez un écran comme celui-ci :

wordpress installation successful

Vous pouvez vous connecter à votre site en ajoutant wp-admin à votre URL. Voici à quoi devrait ressembler votre URL de connexion à WordPress :

http://example.com/wp-admin

Vous pouvez maintenant vous connecter à votre blog WordPress avec les informations d’identification envoyées à votre adresse électronique.

wordpress login

3.4. Comment installer un thème WordPress

Maintenant que vous êtes connecté à WordPress, il est facile de changer l’apparence visuelle de votre blog. Il vous suffit de trouver le bon thème WordPress et de l’installer sur votre blog WordPress.

Le thème par défaut de WordPress est bon, mais si vous souhaitez une apparence différente pour votre site, vous pouvez trouver un thème alternatif dans le répertoire officiel des thèmes et l’installer sur votre site.

Mais avant de choisir un thème gratuit au hasard pour votre blog, jetez un coup d’œil à notre liste des principaux thèmes WordPress et décidez lequel serait le meilleur choix.

Si vous choisissez un thème premium, il doit être téléchargé depuis le site du vendeur de thèmes et téléchargé sur votre WordPress.

Si vous décidez d’opter pour un thème WordPress gratuit provenant du dépôt officiel de thèmes, vous pouvez alors le rechercher et l’installer directement à partir de votre tableau de bord WordPress sans avoir à le télécharger sur votre ordinateur.

Pour installer un thème gratuit, naviguez vers Appearance ” Themes dans votre tableau de bord WordPress. Cliquez ensuite sur la case Ajouter un nouveau thème.

add new theme

Vous verrez quelques thèmes vedettes dans votre tableau de bord. Avant d’installer un thème, vous pouvez le prévisualiser en cliquant sur les vignettes affichées.

Vous pouvez également filtrer les thèmes en fonction de la mise en page, des caractéristiques et des niches de blog en cliquant sur le bouton Filtre de caractéristiques.

theme feature filter

Dans le coin droit, tapez le nom du thème dans la barre de recherche. Une fois que vous avez trouvé le bon thème, survolez son image et cliquez sur le bouton Installer. Ensuite, vous devez cliquer sur Activer pour modifier l’apparence de votre blog.

theme install

3.5. Comment installer un plugin WordPress

Maintenant que vous avez installé un thème WordPress, vous voulez probablement savoir comment améliorer votre blog en ajoutant des fonctionnalités comme un formulaire de contact, une galerie de photos, etc.

Avec WordPress, vous pouvez trouver des milliers de plugins (applications) gratuits qui vous permettent d’ajouter facilement des fonctionnalités supplémentaires à votre blog sans avoir à toucher à une seule ligne de code. Tout comme les thèmes WordPress, vous pouvez facilement trouver et installer des plugins gratuits à partir du dépôt de plugins WordPress dans votre tableau de bord WordPress.

Il vous suffit de visiter la page Plugins ” Add New ” et d’utiliser la boîte de recherche dans le coin droit pour trouver un plugin. Une fois que vous avez trouvé le plugin que vous recherchez, cliquez sur le bouton Installer maintenant et ensuite sur Activer.

install a plugin

↑ Retournez à la table des matières

« Précédent : Chapitre 2 – Choisir une plate-forme de blogage

Chapitre 4 : Configurer les paramètres de votre blog WordPress

 

A présent, vous avez terminé la configuration de base de votre blog.

Vous savez déjà comment changer un thème WordPress et installer des plugins. Jusqu’à présent, tout va bien.

Avant de commencer à publier des articles sur votre blog, vous devez modifier certains paramètres par défaut et les adapter à vos préférences. Voyons voir..

4.1. Choisissez votre structure de liens permanents

Dans WordPress, le permalien est l’adresse web / URL du contenu que vous publiez sur votre site. C’est ce que les gens entrent dans la barre d’adresse de leur navigateur pour visiter les pages web de votre site.

Un mauvais choix de permalien peut nuire à votre trafic sur les moteurs de recherche et au trafic de référencement, il est donc essentiel que vous choisissiez le bon lors de la mise en place de votre site.

La structure de permalien par défaut connue sous le nom de Plain contient quelques nombres aléatoires dans votre URL, ce qui ne dit rien sur votre contenu, donc à peu près n’importe quel autre choix est préférable. Choisissez celui qui répond le mieux à vos besoins.

Pour choisir la bonne structure de permalien, allez dans Paramètres ” Permaliens dans votre tableau de bord WordPress.

wordpress permalink settings

Si vous n’avez pas de préférence, vous pouvez simplement choisir l’option Nom de la poste dans la liste.

4.2. Choisissez Visibilité dans les moteurs de recherche

WordPress est doté d’une option qui vous permet de décourager facilement les moteurs de recherche d’indexer votre site en un seul clic. De plus, vous ne devez jamais cocher cette option si vous gérez un site web ou un blog public.

search engine visibility

Cependant, vous trouverez ci-dessous quelques cas d’utilisation à prendre en considération pour décourager les moteurs de recherche d’indexer votre site.

  • Contenu privé : Vous ne voudrez peut-être pas indexer votre contenu privé derrière un paywall comme un site d’adhésion, qui est créé spécifiquement pour vos membres.
  • Site de test / développement / démo : Pour éviter de pénaliser le double contenu de votre site de production, vous pouvez désindexer votre site de développement du moteur de recherche.
  • Contenu dynamique : De même, vous pouvez décourager les moteurs de recherche d’indexer votre site si vous créez un contenu dynamique qui se met à jour trop fréquemment.

4.3. Configurer WordPress Customizer

Vous souhaitez mettre à jour instantanément les paramètres de votre thème tout en prévisualisant l’apparence de votre site ?

C’est désormais possible grâce à WordPress Customizer. WordPress Customizer vous permet de prévisualiser le contenu de votre site avec un thème différent, avec des paramètres de thème différents, et bien plus encore.

Par exemple, vous pouvez facilement définir le titre de votre site, le slogan et la favicon.

Pour modifier les paramètres, il vous suffit de naviguer vers Apparence ” Personnaliser.

wordpress customizer

4.4. Créer un menu de navigation

Le menu de navigation fournit un lien rapide vers certaines des pages les plus importantes de votre site. Dans WordPress, le menu de navigation est une fonction du thème.

Son apparence et son affichage sont contrôlés par votre thème WordPress. Une fois que vous avez créé des pages importantes, vous pouvez aller de l’avant et mettre en place un menu de navigation.

Pour ajouter, modifier ou gérer votre menu de navigation, allez dans Apparence ” Menus. Ensuite, cliquez sur “Créer un nouveau menu“.

create menu in WordPress

Vous serez alors invité à préciser le nom du menu.

Comme vous pouvez le voir sur la capture d’écran, notre thème supporte 2 emplacements de menu différents : Menu du haut et Menu des liens sociaux. N’oubliez pas que les emplacements des menus et leurs noms varient d’un thème à l’autre.

Ensuite, sélectionnez les pages que vous souhaitez ajouter au menu et cliquez sur Ajouter au menu.

position menu structure

Vous pouvez repositionner le menu par glisser-déposer. Vous pouvez ensuite choisir l’emplacement du menu et cliquer sur le bouton Enregistrer le menu.

4.5. Mise en place de widgets sur les pages latérales et le pied de page

Les widgets WordPress sont de simples éléments mobiles qui vous permettent de personnaliser facilement votre site web. Vous pouvez utiliser les widgets pour faire une variété de choses, comme afficher les messages récents, les commentaires populaires, la boîte d’inscription aux courriels, etc.

Vous pouvez ajouter des widgets dans les zones de votre site qui sont prêtes à recevoir des widgets. En général, il s’agit de la barre latérale de votre blog, mais de nombreux thèmes permettent d’ajouter des widgets au pied de page ainsi qu’à d’autres sections de la page d’accueil.

Pour ajouter des widgets à vos zones prêtes pour les widgets, telles que la barre latérale et le pied de page, suivez les étapes ci-dessous.

Naviguez jusqu’à l’apparence “Widgets“.

wordpress widgets

Dans le panneau de gauche, vous trouverez une liste des widgets disponibles. Vous pouvez trouver quelques cases différentes sur le côté droit, qui sont des zones prêtes à accueillir des widgets en fonction de votre thème.

Dans notre exemple, notre widget prend en charge trois zones différentes prêtes à accueillir des widgets : la barre latérale, le pied de page 1 et le pied de page 2.

Pour ajouter un widget, il vous suffit de le faire glisser vers n’importe quelle zone prête à recevoir des widgets.

4.6. Décider d’accepter les commentaires

Les commentaires sont l’élément vital de tout blog ou de toute publication en ligne. Les blogs ne sont pas des monologues. Ils sont conçus pour permettre une conversation à deux sens avec vos lecteurs par le biais de commentaires.

Grâce aux commentaires du blog, vous pouvez encourager vos lecteurs à s’engager avec vous et d’autres lecteurs. Mais vous devez toujours modérer vos commentaires avant de les mettre en ligne. Ainsi, vous pouvez vous assurer que seuls les commentaires légitimes sont publiés.

Par défaut, WordPress permet aux utilisateurs de commenter votre blog. Si vous ne souhaitez pas accepter de commentaires, vous pouvez aller dans les Paramètres ” Discussion, puis décocher la case à côté de Autoriser les gens à commenter les nouveaux articles.

allow-comments

4.7. Décidez d’autoriser les Pingbacks/Trackbacks

Tout comme les commentaires, WordPress permet par défaut les pingbacks et les trackbacks. Les pingbacks et trackbacks permettent à d’autres blogs de vous avertir chaque fois qu’ils se connectent à vous.

Comme la plupart des pingbacks et trackbacks sont des spams, il est dans votre intérêt de les désactiver sur votre site. Pour ce faire, vous pouvez décocher la case “Autoriser les notifications de liens d’autres blogs” en allant dans “Paramètres”, “Discussions“.

4.8 Définissez le fuseau horaire souhaité

Le fuseau horaire par défaut de WordPress est UTC +0. Après avoir installé WordPress sur votre site, vous pouvez modifier le fuseau horaire selon vos préférences. Cela vous permet de programmer facilement vos messages à l’avance.

Pour changer le fuseau horaire, allez dans Paramètres ” Général et ensuite, choisissez soit une ville, soit un décalage horaire UTC.

timezone

↑ Retournez à la table des matières

« Précédent : Chapitre 3 – Création d’un blog – Guide technique (étape par étape)

Chapitre 5 : Plugins et tutoriels essentiels pour votre blog WordPress

 

Il est nécessaire d’avoir le bon ensemble de plugins dans votre boîte à outils pour étendre les fonctionnalités de base de votre blog WordPress.

Chaque blog est unique en termes d’audience, de contenu, de conception et de fonctionnalités. Cependant, il existe des plugins communs que presque tous les blogs devront installer. Comme il est assez facile de se laisser submerger par tous les différents plugins disponibles pour WordPress qui font presque la même chose, nous avons sélectionné les meilleurs ci-dessous.

Nous utilisons ces plugins sur nos propres sites et nous recommandons à nos utilisateurs de les installer également. Pour votre commodité, nous avons également expliqué leur utilisation et fourni des liens vers les versions pro et gratuite.

  • Créer des formulaires de contact avec WPForms – Pro | Gratuit
  • Connectez votre site avec Google Analytics en utilisant MonsterInsights – Pro | Gratuit
  • Améliorez votre référencement avec Yoast SEO – Pro | Free
  • Ajoutez une couche de sécurité supplémentaire avec Sucuri
  • Faites une sauvegarde régulière avec Updraft Plus – Pro | Gratuit
  • Améliorer les performances de WordPress avec W3 Total Cache
  • Prévenez les commentaires de spam avec Akismet – Pro | Free
  • Augmentez le nombre de vos abonnés et vos ventes avec OptinMonster

Comme une explication détaillée de TOUS les plugins serait accablante, nous allons vous expliquer comment ajouter seulement 3 des fonctionnalités les plus essentielles à votre blog en utilisant les plugins listés ci-dessus.

  1. Comment ajouter un formulaire de contact avec WPForms
  2. Comment connecter votre blog à Google Analytics avec MonsterInsights
  3. Comment améliorer votre référencement avec Yoast SEO

5.1. Comment ajouter un formulaire de contact avec WPForms

Quel que soit le sujet de votre blog, il est nécessaire d’inclure un formulaire de contact sur votre blog. L’ajout d’un formulaire de contact sur votre blog permet à vos visiteurs de vous contacter facilement.

WPForms est le meilleur plugin de formulaires de contact pour les débutants en WordPress. Il vous permet de créer un formulaire de contact par glisser-déposer et vous permet de le publier facilement n’importe où sur votre site.

Voici quelques autres avantages de l’utilisation de WPForms :

  • Vous pouvez créer sans problème tout type de formulaire en ligne, comme des formulaires de contact, des formulaires de don, des formulaires d’inscription, des formulaires d’inscription, et bien plus encore..
  • Tous les formulaires que vous créez avec WPForms seront 100% réactifs, ce qui signifie qu’il fonctionne sur les téléphones portables, les tablettes et les ordinateurs de bureau.
  • Intégrez votre formulaire à vos outils de marketing par courriel préférés ou à des applications web tierces.
  • Et plus encore..

Lisez la revue complète du WPForms.

Pour créer un formulaire sur votre blog, vous devez d’abord installer WPForms en naviguant vers Plugins ” Add New. Recherchez le plugin WPForms et, lorsqu’il apparaît, cliquez sur Installer maintenant, puis sur Activer.

install wpforms

Vous serez ensuite dirigé vers la magnifique page d’accueil de WPForms. Vous pouvez soit cliquer sur le bouton Créer votre premier formulaire, soit cliquer sur WPForms ” Ajouter nouveau ” pour créer votre premier formulaire.

create your first form

Ensuite, vous serez invité à choisir un modèle. Vous pouvez sélectionner un des modèles préétablis ou commencer par un formulaire vierge. Si vous le souhaitez, vous pouvez donner un nom personnalisé à votre premier formulaire de contact.

choose a form template

WPForms permet de construire facilement un formulaire par glisser-déposer. Cliquez sur les champs appropriés du formulaire dans le panneau de gauche pour les ajouter à votre formulaire. Vous pouvez également les réorganiser facilement et même supprimer les champs inutiles. Après avoir effectué les modifications nécessaires, cliquez sur Enregistrer.

create a simple form

Ensuite, allez dans votre tableau de bord et cliquez sur WPForms ” Tous les formulaires. Vous verrez alors tous les formulaires que vous avez créés. Juste à côté du nom de votre formulaire, vous verrez le code du formulaire. Copiez ce shortcode.

WPForms

Rendez-vous ensuite sur l’article ou la page où vous souhaitez ajouter votre formulaire et cliquez sur le signe “+” en haut à gauche de votre éditeur Gutenberg.

Utilisez le champ de recherche pour rechercher un code court. Sélectionnez-le lorsqu’il est trouvé. Vous obtiendrez ce qui suit sur votre écran.

Maintenant, collez le raccourci que vous avez copié précédemment et collez-le dans le champ prévu à cet effet, puis cliquez sur le bouton Publier à droite.

Voilà, c’est tout ! Vous avez publié avec succès un formulaire de contact.

Vous souhaitez créer un formulaire de contact en toute simplicité ? Alors, commencez dès aujourd’hui avec WPForms.

Vous voulez plutôt commencer avec la version gratuite ? Essayez WPForms Lite.

5.2. Comment connecter votre blog à Google Analytics avec MonsterInsights

Si vous voulez augmenter le trafic de votre blog, vous devez comprendre comment les gens trouvent votre blog et ce qu’ils font une fois qu’ils sont sur votre blog.

Le moyen le plus simple de suivre l’interaction des utilisateurs sur votre site est d’utiliser Google Analytics. Google Analytics est la meilleure solution de suivi pour les sites web, et son utilisation est gratuite.

Le plugin MonsterInsights vous permet de configurer facilement Google Analytics sur votre blog WordPress. De plus, il vous permet d’utiliser tout le potentiel du suivi de Google Analytics, comme le suivi des téléchargements de fichiers, le suivi des annonces, le suivi des envois de formulaires, le suivi des transactions de commerce électronique, etc. sans avoir à toucher une seule ligne de code.

Lire l’article complet de MonsterInsights.

Pour configurer Google Analytics sur votre blog, rendez-vous dans la rubrique Plugins ” Ajouter nouveau. Recherchez MonsterInsights et, lorsque le plugin apparaît, cliquez sur Installer maintenant et ensuite, activez.

install monsterinsights

Allez sur Insights ” Paramètres pour authentifier votre blog avec Google Analytics. Cliquez sur Authentifier avec votre compte Google.

click authenticate with your google account

Sur l’écran suivant, sélectionnez votre compte Google.

choose a google account for analytics

Ensuite, autorisez MonsterInsights à gérer votre compte.

allow monsterinsights to manage analytics

Enfin, sélectionnez le profil de site web approprié pour votre blog et cliquez sur Authentification complète.

authenticate monsterinsights

Après l’authentification, vous pouvez facilement savoir comment se porte votre site web en consultant la page “Rapports” de Insights.

wordpress google analytics with monsterinsights

Commencez dès aujourd’hui avec MonsterInsights pour configurer facilement Google Analytics sur votre site.

Vous souhaitez plutôt commencer avec la version gratuite ? Essayez MonsterInsights Lite.

5.3. Comment améliorer votre référencement avec Yoast SEO

Vous souhaitez attirer un public ciblé sur votre blog ? La meilleure façon d’attirer des visiteurs ciblés est d’augmenter le trafic des moteurs de recherche, également appelé trafic organique, en améliorant le référencement de votre site web.

Selon OptinMonster, le référencement est la pratique qui consiste à augmenter le trafic de votre site web en faisant en sorte que vos pages web soient mieux classées dans les résultats des moteurs de recherche. Les visiteurs qui arrivent sur votre site via les moteurs de recherche sont appelés trafic organique.

Le référencement peut devenir technique et compliqué, mais grâce aux plugins de référencement gratuits et aux guides de référencement de WordPress, il est devenu assez facile, même pour les débutants.

Bien que vous puissiez trouver des tonnes de plugins SEO différents sur le marché, nous utilisons et recommandons Yoast SEO. C’est le plugin SEO le plus populaire sur le marché.

Avec Yoast SEO, vous pouvez facilement ajouter des méta-tags et des titres à vos articles/pages de blog WordPress. Il vous oblige également à choisir un mot-clé ciblé pour vos articles et vos pages de blog afin de vous assurer que vous utilisez le mot-clé de manière appropriée sur cette page.

Depuis votre tableau de bord WordPress, allez dans Plugins ” Add New. Recherchez Yoast dans la barre de recherche que vous trouverez en haut à droite. Le plugin SEO Yoast apparaîtra sur votre page. Cliquez sur Installer et ensuite sur Activer.

yoast seo install

Dans votre tableau de bord WordPress, vous pouvez maintenant trouver le menu SEO dans la barre des tâches de gauche. Il suffit de cliquer dessus. Si le plugin détecte des erreurs de référencement, vous pouvez les corriger en suivant les suggestions fournies.

La configuration de Yoast SEO est facile à l’aide de l’assistant de configuration. Il suffit de cliquer sur l’assistant de configuration pour commencer.

yoast seo configuration wizard

Dans un premier temps, il vous sera demandé si vous souhaitez configurer vous-même le référencement de Yoast ou si vous souhaitez engager un expert pour le faire à votre place. Sélectionnez CONFIGURER YOAST SEO pour le faire vous-même.

configure yoast seo

Dans l’étape suivante, on vous demandera si votre site est prêt à être indexé. Vous pouvez choisir l’option A. Ensuite, cliquez sur Suivant.

yoast seo indexing

Vous devez choisir le type de site web dans l’étape suivante. Pour vous, c’est un blog. Ensuite, cliquez sur Suivant.

yoast seo site type

Pour la carte graphique des connaissances de Google, il vous sera demandé si le blog est géré par une personne ou une marque. Si l’option Personne est sélectionnée, vous devrez indiquer le nom de la personne. Si la société est sélectionnée, vous devrez également ajouter le logo. Ensuite, cliquez sur Suivant.

yoast seo company or person

Vous pouvez maintenant entrer l’URL de votre profil de média social dans le champ approprié. Ensuite, cliquez sur Suivant.

yoast seo social profiles

Dans l’étape Visibilité sur les moteurs de recherche, vous n’avez pas à modifier les paramètres par défaut car ils sont configurés pour indexer vos messages et vos pages. Il suffit de cliquer sur Suivant.

yoast seo search engine visibility

Les archives des auteurs peuvent créer des problèmes de duplication de contenu pour les moteurs de recherche. Pour l’éviter, vous pouvez le désactiver si votre blog n’a pas plusieurs auteurs.

yoast seo multiple authors

Ensuite, vous serez invité à connecter votre site web à la console de recherche Google, un outil gratuit qui vous donne un aperçu détaillé de la façon dont le contenu de votre blog est perçu par Google.

yoast seo google search console

Ensuite, vous pouvez définir un titre pour votre blog, puis cliquez sur Suivant.

yoast seo title settings

Vous pouvez maintenant quitter l’assistant de configuration car les autres étapes ont été créées à des fins promotionnelles, comme l’inscription à la newsletter de la Yoast.

Commencez à utiliser Yoast SEO dès aujourd’hui pour améliorer le référencement de votre blog.

↑ Retournez à la table des matières

« Précédent : Chapitre 4 – Configuration des paramètres de votre blog

Chapitre 6 : Travailler avec l’éditeur WordPress pour créer un blog

 

WordPress se targue d’être la meilleure plateforme de publication existante, en termes de popularité et de flexibilité. Bien entendu, avec une part de marché de 60 %, WordPress bat tous ses concurrents.

Cependant, le principal inconvénient est que les éditeurs de billets et de pages ne sont pas aussi élégants que les autres plateformes de blogs. L’ancien éditeur de WordPress, désormais connu sous le nom d’éditeur classique, dispose d’une interface de type traitement de texte. Il permet aux utilisateurs de saisir du texte en mode texte ou en mode visuel. Comme il fait partie de WordPress depuis plus de dix ans, les utilisateurs actuels sont habitués à cette interface.

Cependant, les éditeurs d’autres plateformes de publication, telles que Medium ou Ghost, sont bien plus intuitifs que ceux de WordPress.

En rapport : Comment migrer de Medium à WordPress (pas de temps mort !)

Pour rendre l’ajout de contenu riche à WordPress plus facile et agréable, avec la version 5.0, WordPress est livré avec un tout nouvel éditeur, connu sous le nom de Gutenberg.

Dans ce chapitre, nous allons examiner les différences entre Gutenberg et l’éditeur classique.

6.1. Rédaction de contenu – Éditeur classique vs. Gutenberg

Par défaut, WordPress est livré avec l’éditeur Gutenberg, qui vous permet de prévisualiser instantanément votre article directement dans l’éditeur. L’éditeur classique, en revanche, permet aux utilisateurs de saisir du texte en mode texte ou en mode visuel.

classic editor

Avec l’éditeur classique, les utilisateurs ne peuvent pas prévisualiser la page terminée instantanément pendant qu’ils rédigent le contenu. L’édition et le déplacement de différents éléments peuvent également s’avérer fastidieux. Les utilisateurs devront passer d’un mode à l’autre entre le mode texte et le mode visuel. Ils peuvent également créer des problèmes d’espacement et de taille. C’est là qu’intervient l’éditeur Gutenberg.

L’éditeur Gutenberg vous permet de voir à quoi ressemble une page terminée pendant que vous êtes dans l’éditeur. Ainsi, vous pouvez ajuster la taille et l’espacement en temps réel sans avoir à passer par le panneau de prévisualisation. Toute l’expérience de l’édition a été reconstruite pour un contenu riche en médias.

gutenberg editor

Gutenberg sépare tous les éléments de votre contenu en unités individuelles appelées blocs. Contrairement à l’éditeur classique, les blocs de Gutenberg vous permettent de personnaliser facilement le style et l’apparence de votre contenu multimédia sans avoir à utiliser un code personnalisé.

6.2. Choisir un créateur de page

Sans aucun doute, Gutenberg est bâti pour offrir une expérience inégalée en matière de rédaction et d’édition sur WordPress. Son objectif est de rendre l’ajout de contenu riche à WordPress plus simple et plus agréable. Cependant, il ne s’agit pas de remplacer les plugins de création de pages pour WordPress.

Les éditeurs WordPress intégrés sont livrés avec tous les outils essentiels pour créer une page de base sur votre site. Toutefois, si vous souhaitez créer une page accrocheuse, vous pouvez utiliser un générateur de pages sur votre site.

Non seulement il vous aide à créer une mise en page personnalisée pour votre page web, mais vous pouvez également créer une page époustouflante sans changer vos thèmes WordPress existants.

Nous vous recommandons d’utiliser Beaver Builder pour créer une page personnalisée. Vous pouvez également consulter les meilleurs constructeurs de pages pour WordPress.

Nous espérons que vous avez maintenant une idée de base sur les éditeurs WordPress. Dans les 2 prochains chapitres, nous vous expliquerons comment créer des pages et des messages WordPress.

↑ Retournez à la table des matières

« Précédent : Chapitre 5 – Plugins et tutoriels WordPress essentiels

Chapitre 7 : Création de pages WordPress

Dans WordPress, vous pouvez publier du contenu soit sous forme de message, soit sous forme de page. Lorsque vous voulez publier un article de blog régulier, vous écrivez un billet et lorsque vous voulez publier une page web autonome, comme À propos, Pages de contact, vous écrivez une page.

Une autre différence est que les billets vous permettent d’organiser le contenu en utilisant des catégories et des balises, tandis que les pages vous permettent d’appliquer des modèles personnalisés et de les réorganiser en fonction de vos besoins.

7.1. Pages essentielles dont vous aurez besoin

Page d’accueil

Votre page d’accueil est probablement la première page que vos visiteurs voient sur votre blog. Pour accueillir chaleureusement vos premiers visiteurs, vous pouvez personnaliser votre page d’accueil. Jetez un coup d’œil à un exemple de page d’accueil de l’IsItWP pour vous en inspirer.

Par défaut, WordPress définit la page de votre blog comme page d’accueil. Cependant, vous pouvez créer une page et la choisir comme page d’accueil. Avant de vous lancer et de créer une page d’accueil, voici quelques éléments à prendre en compte.

  • Modèle intégré : Vérifiez si votre thème supporte un modèle de page d’accueil. Dans ce cas, vous pouvez l’utiliser plutôt que de créer une toute nouvelle page d’accueil, à moins que vous ne souhaitiez une page différente.
  • Mise en page en pleine largeur : Si vous souhaitez créer votre propre page d’accueil, vous pouvez opter pour une mise en page pleine largeur sans barre latérale. De cette façon, vous pouvez éviter les éléments de la barre latérale de votre page d’accueil et créer facilement une page hautement personnalisée.
  • Choisissez un créateur de page : Vous pouvez trouver des dizaines de créateurs de pages différents qui vous aideront à créer vous-même une page personnalisée étonnante.

Une fois que vous avez créé une page pour la page d’accueil, vous pouvez aller dans Paramètres ” Lecture.

homepage settings in wordpress

Sélectionnez ensuite une page statique comme page d’accueil, puis choisissez votre page d’accueil et votre page de posts préférée.

À propos de la page

Créer une page “about” est un excellent moyen d’établir un lien émotionnel avec votre public. Sur cette page, vous pouvez expliquer comment vous avez commencé, pourquoi et quelles sont les valeurs que défend votre blog.

Il est essentiel que vous compreniez les motivations et les craintes de votre public avant de créer une page “à propos”. Ainsi, vous pouvez créer une histoire convaincante de vous-même à laquelle votre public peut facilement s’identifier. Vous devrez également trouver les bons liens émotionnels pour établir un lien entre votre blog et les problèmes de vos lecteurs.

Si vous êtes à la recherche d’inspiration, jetez un coup d’œil à la page “about” de SyedBalkhi.com.

About page example- Syed Balkhi

Dans la page “about”, Syed révèle les difficultés qu’il a rencontrées tout au long de son parcours d’entrepreneur. Comme le blog est destiné aux futurs entrepreneurs et marketeurs, les lecteurs peuvent facilement établir un lien avec leur vie quotidienne.

Page de contact

Votre page de contact joue un rôle important dans la transformation des visiteurs de votre site web en clients. Si vous souhaitez encourager votre public à entrer en contact avec vous, veillez à ajouter un formulaire de contact à votre page de contact.

Comparé à l’affichage d’une adresse électronique, le fait d’avoir un formulaire de contact dans votre page de contact permet à votre public d’entrer plus facilement en contact avec vous. Ainsi, votre public peut entrer en contact avec vous sans quitter votre site.

Vous pouvez utiliser WPForms pour créer un formulaire de contact sur votre site, qui est l’un des meilleurs plugins de création de formulaires pour WordPress.

7.2. Comment créer une page de blog avec l’éditeur classique

Pour créer une nouvelle page, allez à Pages ” Ajouter nouveau.

New page in WordPress

Vous pouvez maintenant spécifier le titre de votre nouvelle page et ajouter du contenu dans la zone de texte.

La section Attributs de la page vous permet de choisir une page mère. Vous pouvez également imbriquer des pages en fonction de vos besoins.

Certains thèmes de WordPress vous permettent de créer des modèles de pages personnalisés. Le choix d’un modèle vous permet d’ajouter facilement des variations structurelles à vos pages web.

Après avoir ajouté du contenu, prévisualisez votre page, puis cliquez sur Publier. Vous avez publié une nouvelle page avec succès.

7.3. Comment créer une page de blog avec Gutenberg

Voyons maintenant comment créer une page à l’aide de l’éditeur Gutenberg.

La première chose à faire est d’installer et d’activer le plugin Gutenberg. Celui-ci remplacera l’éditeur classique par l’éditeur Gutenberg.

Pour créer une page, allez à Pages ” Ajouter nouveau. Vous serez invité à ajouter un titre pour l’article. Vous pouvez alors commencer à écrire du contenu, tout comme l’Éditeur classique.

Gutenberg vous permet d’ajouter facilement tout bloc de contenu que vous souhaitez, comme du texte, des images, des galeries, des images de héros, des boutons, etc. Pour ajouter un bloc, il vous suffit de cliquer sur l’outil d’insertion (+).

blocks in gutenberg editor

Pour trouver la section Attributs de la page, cliquez sur le bouton d’engrenage en haut à droite et ensuite, cliquez sur l’onglet Document. Dans la section Attributs de page, vous pouvez choisir une page parente et des pages imbriquées en fonction de vos besoins.

page attributes gutenberg

Dans l’onglet Document, vous pouvez modifier votre modèle de page pour ajouter une variation structurelle à vos pages.

Pour personnaliser un bloc, vous pouvez naviguer dans l’onglet Bloc et modifier les configurations du bloc sélectionné.

↑ Retournez à la table des matières

« Précédent : Chapitre 6 – Travailler avec l’éditeur WordPress

Chapitre 8 : Rédiger votre premier billet de blog

 

Maintenant que vous avez créé des pages WordPress statiques et rempli les barres latérales et le pied de page avec les informations appropriées, il est temps de commencer à publier votre premier billet de blog.

À ce stade, vous avez peut-être déjà compris l’objectif et le créneau de votre blog. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez retourner au chapitre 1 pour l’apprendre.

8.1. Comment créer un article avec l’éditeur classique

Pour créer votre premier billet de blog, rendez-vous dans votre éditeur de billets en cliquant sur “Messages“.

Vous devrez ajouter un titre à votre billet et commencer à écrire le contenu dans votre éditeur de billets. Pour télécharger des images sur votre blog, il vous suffit de faire glisser vos images dans l’éditeur de texte depuis votre ordinateur. Vous pouvez également utiliser le bouton “Ajouter un média” pour télécharger vos images et vos vidéos.

add media

8.2. Comment créer un poste avec Gutenberg

La première chose à faire est d’installer et d’activer le plugin Gutenberg.

Pour créer un message, allez à Messages ” Ajouter nouveau. Vous serez invité à ajouter un titre pour le message. Vous pouvez alors commencer à écrire du contenu, tout comme l’éditeur classique.

Gutenberg vous permet d’ajouter facilement tout bloc de contenu que vous souhaitez, comme du texte, des images, des galeries, des images de héros, des boutons, etc. Pour ajouter un bloc, il vous suffit de cliquer sur l’outil d’insertion (+).

8.3. Ajout de catégories et de balises

Le contenu de votre blog WordPress est organisé par catégories et balises.

Les catégories sont essentiellement un vaste regroupement de vos articles de blog. Considérez-les comme des sujets généraux que vous abordez ou comme une table des matières de votre blog. Comme elles sont hiérarchiques, vous pouvez avoir autant de sous-catégories que vous le souhaitez pour chacune d’entre elles.

Les balises sont destinées à décrire des détails spécifiques de votre article. Elles peuvent être utilisées pour micro-catégoriser votre contenu et ne sont pas hiérarchiques.

Voici comment ajouter des catégories et des balises avec l’éditeur classique :

Dans l’écran de l’éditeur de billets, faites défiler l’écran vers le bas jusqu’à la méta-boîte de catégories sur le côté droit. Vous pouvez cliquer sur Ajouter une nouvelle catégorie ou simplement choisir parmi les catégories existantes.

categories and tags- classic editor

De même, en utilisant la méta-balise Tags, vous pouvez créer de nouvelles balises ou choisir parmi les balises existantes.

Avec Gutenberg, pour ajouter une catégorie et ajouter des balises à votre billet de blog, vous pouvez cliquer sur l’icône de l’engrenage en haut à droite de votre éditeur. Dans l’onglet Document, vous pouvez ajouter des catégories et des balises à votre billet. Vous pouvez également modifier votre image, votre extrait et même changer les options de statut et de visibilité.

categories and tags- gutenberg

Pour personnaliser un bloc, vous pouvez naviguer dans l’onglet Bloc et modifier les configurations du bloc sélectionné.

Vous pouvez cliquer sur les 3 points pour modifier l’affichage de votre éditeur. Vous pouvez également passer à l’éditeur de code si vous le souhaitez.

Enfin, vous pouvez cliquer sur le bouton “Publier” dans le coin droit.

↑ Retournez à la table des matières

« Précédent : Chapitre 7 – Création de pages WordPress

Chapitre 9 : Promouvoir votre blog

Un blog sans lecteurs et sans engagement est un blog mort. Il est inutile de tenir un blog si personne ne veut consommer votre contenu.

Ce n’est pas parce que vous avez publié un contenu de qualité sur votre blog que cela peut toujours générer beaucoup de trafic. En fait, vous devrez attirer le bon segment de lecteurs qui aimeront le type de contenu que vous publiez. Sinon, ils ne resteront pas dans le coin, ce qui ne vous sera pas profitable à long terme.

Dans ce chapitre, nous allons expliquer quelques moyens différents de promouvoir votre blog.

  • Créer un contenu de pilier
  • Diffusion par courrier électronique
  • Marketing par courrier électronique
  • Médias sociaux
  • Autres moyens

9.1. Créer un contenu de pilier

Avant de vous lancer dans la promotion de votre blog, il est essentiel que vous publiiez du contenu de pilier sur votre site. En fait, personne ne veut s’en tenir à un site qui n’apporte pas de valeur. Cela signifie que si vous attirez du trafic vers un blog qui n’a pas de base solide, comme le contenu des piliers, vous perdez certains de vos atouts les plus précieux : du temps, de l’argent et d’autres ressources.

Le contenu des piliers est la pierre angulaire de votre blog. Il s’agit généralement d’une série de billets qui représentent votre meilleur travail, mais il peut aussi s’agir d’infographies, de vidéos ou de tout autre type de contenu.

Le principal avantage du contenu des piliers est qu’il apporte une ruée de nouveaux visiteurs et de backlinks. Comme il apporte une certaine valeur, votre public est plus enclin à s’accrocher à votre blog et à le promouvoir. Et surtout, il continue à attirer plus de trafic, bien après leur publication initiale.

Vous n’êtes pas sûr du type d’articles que vous devez écrire ?

Ne vous inquiétez pas ! Nous allons vous expliquer quelques types de billets qui ont fait leurs preuves.

  • Tutoriels et guides pratiques : Expliquez comment effectuer une tâche fastidieuse étape par étape, dans un style facile à suivre. Ce guide particulier que vous lisez en ce moment est un parfait exemple de tutoriel.
  • Pour des raisons de lisibilité : Les articles de liste sont toujours parmi les contenus les plus partagés sur Internet parce qu’ils sont faciles à digérer.
  • Les dernières nouvelles du secteur : Gardez un œil sur les dernières nouvelles de l’industrie et bloguez à ce sujet. Vous pouvez même expliquer ce que chaque tendance signifie pour un lecteur moyen et comment il peut s’adapter aux changements dans votre secteur.
  • Des sujets controversés : Parler de sujets controversés peut amener certains lecteurs à consulter votre blog, mais soyez prudent ! Les controverses peuvent être très émotionnelles. Faites attention au langage que vous utilisez, et essayez de ne pas être délibérément malveillant lorsque vous exprimez vos pensées.

Vous cherchez d’autres idées pour votre blog ? Lisez 73 types d’articles de blog qui ont fait leurs preuves.

Gardez à l’esprit que le blogage est un processus constant. Ce n’est pas parce que vous avez créé une série d’articles que vous en avez fini avec le contenu. N’oubliez pas que le blog est un marathon, pas un sprint.

Le succès de votre blog réside dans votre persévérance à produire un contenu de qualité. Vous n’avez pas besoin de produire un billet par jour. Ayez un calendrier de publication et respectez-le.

9.2. Diffusion par courrier électronique

Une fois que vous avez jeté des bases solides pour votre blog en créant une série de contenus piliers, il est temps de passer à l’action et de commencer à promouvoir votre blog.

La diffusion par courrier électronique vous aide à promouvoir votre blog de différentes manières : Vous pouvez générer du trafic et des liens de retour, obtenir des mentions dans la presse, proposer des messages d’invités sur des blogs populaires, etc.

La diffusion par courrier électronique est sans aucun doute le moyen le plus simple de nouer des liens personnels avec des personnes influentes dans votre domaine. Voici comment faire de la sensibilisation par courrier électronique, de la bonne manière.

Étape 1 : Comprendre votre objectif.

Par exemple, vous pouvez lancer une campagne de sensibilisation pour proposer des articles d’invités sur des blogs populaires. Ou si vous souhaitez créer des liens vers d’autres sites, vous pouvez faire appel à des personnes influentes et leur faire savoir que vous avez produit sur votre blog du contenu de valeur qui mérite d’être référencé.

Étape 2 : Trouvez des adresses électroniques en fonction de votre objectif.

Si vous cherchez des messages d’invités, créez une liste d’adresses électroniques de blogueurs populaires.

Étape 3 : Utilisez un outil de sensibilisation par courriel, comme OutreachPlus, pour créer une campagne de sensibilisation.

outreachplus

OutreachPlus vous aide à personnaliser votre campagne, pour une meilleure délivrabilité, réponse et engagement. Il rationalise vos efforts de sensibilisation et vous aide à obtenir les meilleurs résultats.

Avec les bonnes stratégies, la sensibilisation par courrier électronique peut être très efficace pour créer des liens de retour et stimuler la circulation.

9.3. Marketing par courrier électronique

Saviez-vous que 95% de vos premiers visiteurs ne reviendront jamais sur votre site ? Cela signifie que si vous n’établissez pas une connexion avec vos premiers visiteurs et ne les faites pas revenir à plusieurs reprises, ils seront partis pour toujours.

La création d’une lettre d’information électronique est le meilleur moyen d’établir un lien avec votre public et de l’encourager à revenir sur votre site.

Pour créer un bulletin d’information électronique, vous pouvez choisir un logiciel de marketing par courriel comme Constant Contact ou MailChimp. Vous pouvez leur envoyer occasionnellement des courriels utiles pour établir une relation durable. De temps en temps, vous pouvez promouvoir vos récents articles de blog dans votre newsletter et encourager vos abonnés à visiter votre site.

9.4. Les médias sociaux

Les médias sociaux sont l’une des sources de trafic les plus fiables pour votre blog. Si vous avez du mal à déchiffrer le code qui régit le trafic social sur votre blog, vous trouverez ci-dessous quelques conseils qui pourraient vous aider.

Mettre en place les bases

Créez un profil pour votre blog sur différents sites de réseaux sociaux. Vous pouvez présenter ces profils sur votre blog et encourager vos utilisateurs à se connecter avec vous. De plus, installez un plugin de partage social comme “Shared Counts” et facilitez le partage du contenu sur les médias sociaux par vos utilisateurs.

Concentrez-vous sur une ou deux plateformes de médias sociaux

Se concentrer sur tous les réseaux sociaux peut vous faire perdre du terrain. Si votre budget et vos ressources sont limités, il est dans votre intérêt de vous concentrer sur une ou deux plateformes sociales dans un premier temps.

Si vous cherchez de l’inspiration pour augmenter le trafic sur les médias sociaux, vous pouvez voir comment augmenter le trafic de Facebook de 332 %.

Optimisez votre contenu

Si vous avez déjà partagé un article de blog sur les médias sociaux, vous avez peut-être remarqué que le réseau social extrait automatiquement l’image, le titre et la description de votre contenu. Ces informations donnent un aperçu du contenu que vous partagez, ce qui incite les autres utilisateurs à cliquer dessus.

Si vous ne trouvez pas un bel aperçu de votre message lorsque vous le partagez sur les médias sociaux, il y a de fortes chances que votre thème ne supporte pas les balises OG (Open Graph). Les balises OG aident les réseaux sociaux à tirer les bonnes informations de votre lien. Si vous rencontrez le même problème pour les liens que vous partagez, alors vous devriez vérifier comment corriger le problème de vignette incorrecte sur Facebook.

9.5. Autres moyens de promouvoir votre blog

Vous trouverez ci-dessous quelques autres moyens de promouvoir votre blog.

Commentaires de blog : Commentez activement les blogs populaires dans votre créneau et participez aux conversations. Lorsque les utilisateurs cliquent sur votre nom, ils seront dirigés vers votre blog (à condition que le blog que vous avez commenté autorise les liens de retour à partir du nom d’un commentateur).

Optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) : L’optimisation pour les moteurs de recherche vous permet d’augmenter le trafic sur votre site web en faisant en sorte que les articles de votre blog soient mieux classés dans les moteurs de recherche. Grâce à des tactiques de référencement sur site et hors site, vous pouvez générer un trafic organique plus ciblé vers votre site. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans le chapitre suivant.

↑ Retournez à la table des matières

« Précédent : Chapitre 8 – Rédiger votre premier billet de blog

Chapitre 10 : Référencement WordPress : Pour commencer

Vous voulez attirer un trafic ciblé vers votre site à partir des moteurs de recherche ? L’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) peut être délicate en raison de l’évolution constante des algorithmes de recherche.

Cependant, avec la bonne stratégie, vous pouvez augmenter votre trafic organique malgré les changements constants d’algorithme. En suivant les meilleures tactiques de référencement, vous permettez aux moteurs de recherche de scanner et d’indexer facilement votre site web.

Dans ce chapitre, nous allons aborder les points suivants :

  • La recherche par mots-clés
  • SEO sur la page
  • Création de liens

10.1. Recherche par mot-clé

La recherche de mots-clés est l’un des aspects les plus importants du référencement. La recherche de mots-clés vous aide à comprendre ce que votre public recherche sur Google.

Idéalement, vous devrez trouver toutes les combinaisons possibles de mots clés que votre public potentiel utilise sur Google pour trouver votre contenu.

Vous trouverez ci-dessous quelques outils de recherche par mot-clé qui peuvent vous être utiles.

  • Google Keyword Planner : Le planificateur de mots-clés est un outil gratuit qui vous aide à trouver les bons mots-clés pour vos campagnes AdWords. Vous pouvez utiliser le même outil pour faire un brainstorming sur vos idées de contenu.
  • Recherche Google : La recherche Google vous aide à trouver de nombreux mots-clés apparentés pour votre blog. Vous pouvez trouver les mots-clés apparentés au bas de votre page de résultats de recherche.
  • SEMRush : SEMRush est un outil payant qui vous aide à trouver une liste de mots-clés potentiels pour votre blog. Il vous aide à trouver ce qui fonctionne pour votre concurrence, ce que les visiteurs de votre site recherchent dans votre secteur d’activité et les mots clés sur lesquels vous devriez vous concentrer.

Une fois que vous avez une liste de mots clés potentiels, il est temps de créer un calendrier éditorial pour rationaliser votre processus de création de contenu.

10.2. Référencement sur la page

Afin d’obtenir un meilleur classement sur Google et de positionner vos pages web en tête des résultats de recherche, vous devrez optimiser vos pages web pour les moteurs de recherche.

Avec WordPress, il est facile d’optimiser votre site web pour les moteurs de recherche. Voici comment procéder.

Installer un plugin SEO

Un plugin SEO vous aide à rendre votre site Web convivial pour les moteurs de recherche. Nous vous recommandons d’installer le plugin Yoast sur votre site. Après l’installation du plugin, vous trouverez une boîte à méta sur chaque poste et éditeur de page pour ajouter le titre, la description et le mot-clé de référencement.

Yoast SEO vous oblige à choisir un mot-clé ciblé lorsque vous publiez du contenu, et s’assure ensuite que vous l’utilisez correctement sur cette page.

Ajouter des balises alt pour les images

Les balises Alt aident à décrire ce qui se trouve sur l’image. Google accorde une valeur relativement élevée au texte alt pour identifier ce qui se trouve sur l’image et le sujet du texte qui l’entoure.

Liens internes

Ajoutez 2 ou 3 liens internes à chaque message.

Les liens internes permettent aux utilisateurs de naviguer vers d’autres pages. Cela permet à vos visiteurs de rester plus longtemps sur votre site et, plus important encore, d’augmenter le jus de vos liens, ce qui améliore votre référencement.

10.3. Création de liens

La création de liens est un facteur majeur dans la façon dont Google classe les pages web. Vous pouvez améliorer le classement de votre blog en augmentant le nombre de liens de haute qualité qui renvoient à vos pages.

Il existe de nombreuses façons de créer légitimement des liens vers votre site. Voyons quelques-unes d’entre elles ci-dessous.

Créer un contenu de pilier :

Nous l’avons déjà mentionné, mais nous le répétons. Avant de vous lancer et d’essayer de créer des liens de retour, assurez-vous d’avoir déjà publié une poignée de contenus qui valent la peine d’être référencés. Les guides pratiques, les listes et les études de cas sont quelques exemples de contenus de piliers.

Créez des infographies partageables :

Vous pouvez soit engager un graphiste, soit le créer vous-même à l’aide d’un outil de création d’infographies tel que Canva, Piktochart ou Visme. Après l’avoir créé, rendez-le partageable en fournissant un code d’intégration que vos utilisateurs peuvent facilement utiliser.

Tendre la main à des personnes susceptibles d’avoir des liens :

Créez une liste de blogs qui sont susceptibles de fournir un lien vers votre blog. Par exemple, vous pouvez trouver des blogs qui publient un résumé hebdomadaire sur votre niche et leur demander de présenter votre article dans leur prochain billet.

Publiez des interviews :

Créez une liste d’influenceurs et publiez une interview d’une question avec eux. Il y a de fortes chances qu’ils ajoutent un lien vers l’interview que vous avez publiée.

Blog des invités :

Publiez des articles d’invités de qualité sur des sites réputés dans votre créneau. Bien qu’il s’agisse d’une stratégie efficace pour obtenir des liens, n’oubliez pas que Google a pris des mesures de répression contre les spécialistes du marketing qui abusent de cette tactique en publiant des articles et des liens de mauvaise qualité.

↑ Retournez à la table des matières

« Précédent : Chapitre 9 – Promouvoir votre blog

Chapitre 11 : Monétisez votre blog

Vous voulez quitter votre emploi de 9 à 5 ans ? Vous vous demandez comment créer un blog et gagner de l’argent ? Alors vous n’êtes pas seul !

Si la monétisation d’un blog n’est pas un projet de richesse rapide, avec les bonnes stratégies, il est tout à fait possible de gagner un revenu solide.

Dans ce chapitre, nous allons expliquer quatre méthodes différentes pour gagner de l’argent en bloguant.

  1. Publicité
  2. Marketing d’affiliation
  3. Travailler en freelance
  4. Vente de produits

11.1. Publicité

La publicité est probablement le moyen le plus facile de gagner de l’argent en bloquant.

Vous pouvez commencer par afficher des annonces de Google AdSense, qui est un réseau publicitaire de Google. Le mieux, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un énorme volume de trafic pour adhérer au programme.

Vous pouvez aussi vendre des annonces directes sur votre site. C’est efficace pour votre blog s’il attire un trafic important. Comme il ne dépend d’aucun réseau publicitaire, vous pouvez conserver l’intégralité des bénéfices tirés des recettes publicitaires.

Pour monétiser votre site avec n’importe quel type de publicité, nous vous recommandons d’utiliser le plugin AdSanity. Il simplifie la gestion des publicités et vous aide à générer plus de revenus publicitaires avec un minimum d’efforts.

11.2. 2. Marketing d’affiliation

Le marketing d’affiliation vous aide à générer des revenus à partir de votre blog lorsque quelqu’un achète un produit grâce à vos recommandations. En gros, vous choisissez un produit que vous aimez, vous insérez un lien d’affiliation vers ce produit et chaque fois que quelqu’un l’achète en cliquant sur votre lien, vous pouvez gagner des commissions.

Si vous pensez que les publicités sont ennuyeuses, le marketing d’affiliation est le meilleur moyen de générer des revenus solides à partir de votre blog. Vous pouvez même l’utiliser en conjonction avec la publicité et d’autres méthodes de monétisation.

Nous utilisons et recommandons ThirstyAffiliates pour gérer et masquer les liens d’affiliation.

11.3. Travailler en free-lance

Offrir vos compétences et votre expertise sur votre blog en tant que freelance est le meilleur moyen de gagner sa vie : vous êtes votre blog. Non seulement vous pourrez présenter votre portefeuille sur le blog, mais vous pourrez également attirer le bon segment de clients payants.

Veillez à créer une page “hire me” sur votre blog et faites-en la promotion.

11.4. Vente de produits

Si vous cherchez à générer un flux constant de revenus passifs, vous pouvez envisager de vendre les produits de votre blog. Avec les bonnes stratégies, il est tout à fait possible de tirer un revenu à plein temps de votre blog en vendant des produits.

Vous trouverez ci-dessous quelques idées :

Vendre des livres électroniques : La création d’un produit peut être une tâche fastidieuse et intimidante. Si vous avez déjà publié du contenu de qualité, vous pouvez facilement le transformer en livre électronique et le vendre à votre public.

Intégrez un magasin de commerce électronique : Intégrez une vitrine de commerce électronique dans votre blog existant avec un plugin de commerce électronique tel que WooCommerce. Si vous vendez des marchandises qui reflètent le type de contenu qu’ils aiment sur votre blog, vous pouvez alors vous servir de votre base d’utilisateurs existante pour vendre vos produits de commerce électronique.

↑ Retournez à la table des matières

« Précédent : Chapitre 10 – Référencement WordPress : Pour commencer

Chapitre 12 : Ressources pour apprendre et maîtriser WordPress

 

La communauté WordPress est énorme, vous pouvez donc trouver des tonnes de ressources différentes sur le web qui vous aideront à apprendre et à maîtriser WordPress.

Voici quelques-unes des meilleures ressources WordPress gratuites que vous pouvez trouver sur le web :

  • IsItWP : à l’IsItWP, nous publions régulièrement des tutoriels WordPress, des résumés des thèmes et plugins WordPress, des critiques, des offres WordPress, et bien d’autres choses encore.
  • WPBeginner : WPBeginner est la plus grande ressource WordPress gratuite sur le web pour les débutants en WordPress. Ils publient régulièrement des tutoriels utiles, des vidéos, des codes de réduction pour les produits WordPress, et bien d’autres choses encore.
  • Blog WPForms : Si vous voulez lire des tutoriels qui vous aident à développer votre entreprise en utilisant la plate-forme WordPress, vous devez suivre le blog WPForms. Vous y trouverez également des conseils et des pratiques recommandées pour créer tout type de formulaire WordPress en ligne.
  • Blog MonsterInsights : Le blog MonsterInsights est une excellente ressource que vous pouvez suivre pour vous familiariser avec les meilleures pratiques et les recommandations de Google Analytics.

FAQs

Après avoir aidé des milliers d’utilisateurs à créer un blog, nous avons constaté que les gens posent toujours le même genre de questions. C’est pourquoi nous avons compilé une liste de questions fréquemment posées, afin que vous puissiez facilement démarrer votre blog.

Quelle est la différence entre un blog et un site web ?
Un blog est juste un type de site web qui publie des articles dans l’ordre chronologique inverse. Les articles de blog sont généralement publiés sur une plateforme de blog comme WordPress, de sorte que toute personne ne sachant pas coder peut facilement démarrer un blog. Une fois le blog créé, vous pouvez facilement commencer à créer du contenu dans votre éditeur de billets et le publier en cliquant sur un bouton.

Pour en savoir plus, cliquez ici : Comment créer un site web.

Puis-je créer un blog sans WordPress ?

Oui, c’est possible ! Il existe des dizaines de plateformes de blogs telles que Blogger, WordPress.com et TypePad. Mais nous vous recommandons toujours de commencer un blog sur WordPress auto-hébergé car cela vous donne toute liberté de construire un blog comme vous le souhaitez sans aucune restriction.

Quelle est la différence entre WordPress.com et WordPress.org (WordPress auto-hébergé) ?

WordPress.com est une plateforme de blogs gratuite qui vous permet de démarrer un blog facilement, mais elle est assortie de nombreuses restrictions telles que la disponibilité limitée des thèmes et un espace de stockage limité. De plus, la plateforme gratuite ne vous permet pas de monétiser votre site web.

WordPress.org, également connu sous le nom de WordPress auto-hébergé, nécessite que vous possédiez un nom de domaine et un compte d’hébergement pour gérer un blog. Avec une plate-forme auto-hébergée, vous avez le contrôle total de votre blog, vous pouvez le monétiser comme vous le souhaitez, vous disposez d’un nombre illimité de thèmes et d’options de personnalisation et vous bénéficiez d’un espace de stockage illimité selon votre fournisseur d’hébergement.

Combien coûte le lancement d’un blog ?

Pour démarrer un blog sur WordPress auto-hébergé, vous devrez acheter un nom de domaine pour 14,99 $ par an et un compte d’hébergement, qui coûte environ 7,99 $ par mois. Au total, le lancement d’un blog ne coûtera que 110,87 dollars par an.

Vous pouvez trouver des milliers de thèmes et de plugins gratuits pour votre blog. Toutefois, si vous préférez des thèmes et des plugins payants, le coût de fonctionnement de votre blog peut être plus élevé.

Puis-je lancer un blog de manière anonyme ?

Si vous souhaitez publier un blog tout en restant anonyme, vous devez veiller à protéger votre domaine en activant la fonction WHOIS Privacy. Pour les blogs anonymes, les gens utilisent souvent un pseudonyme ou un surnom pour écrire. Vous pouvez même créer un courriel unique juste pour écrire votre blog.

Quel est le sujet d’un blog ?

Bien que vous puissiez créer un blog sur n’importe quel sujet, il est conseillé de créer un blog sur un sujet qui vous passionne vraiment. Vous pouvez même créer un blog personnel, qui documente votre vie quotidienne et permet d’entrer en contact avec des personnes partageant les mêmes idées sur le web.

Puis-je gérer un blog à plusieurs auteurs ?

Oui, il est possible de gérer un blog à plusieurs auteurs. WordPress est livré avec 5 rôles d’utilisateur par défaut qui vous aideront à gérer et à contrôler les autorisations pour chaque auteur sur votre blog.

Puis-je ajouter une vitrine de commerce électronique à mon blog ?

Oui, c’est possible ! L’ajout d’une vitrine de commerce électronique vous permet de commencer facilement à vendre des produits physiques ou numériques directement depuis votre blog. Il suffit d’installer un plugin comme WooCommerce et d’intégrer une vitrine de commerce électronique à votre blog pour que vous puissiez commencer à vendre vos produits.

Comment puis-je en savoir plus sur la terminologie de WordPress ?

Référez-vous à ce glossaire WordPress pour les débutants chaque fois que vous êtes déroutés par des termes ou des abréviations étranges de WordPress.

Puis-je lancer un blog en plusieurs langues ?

Avec WordPress, vous pouvez facilement démarrer un blog multilingue avec un plugin multilingue tel que Polylang. Vous pouvez également choisir un thème WordPress qui prend en charge le plugin multilingue que vous souhaitez utiliser.

Nous espérons que ce guide vous a aidé à démarrer un blog WordPress. Amusez-vous bien en bloguant !

Comment segmenter Google Analytics dans WordPress (en 5 étapes)

Grâce à Google Analytics, vous pouvez savoir combien de visiteurs votre site accueille, comment ils trouvent votre contenu, et bien plus encore. Si vous savez comment segmenter Google Analytics, vous pouvez suivre presque toutes les variables que vous voulez.

Par exemple, vous pouvez configurer Google Analytics pour savoir lequel de vos auteurs WordPress reçoit le plus de pages vues. Il suffit d’un peu de travail supplémentaire en utilisant le Google Tag Manager.

Dans cet article, nous allons vous montrer comment segmenter vos analyses par auteur en utilisant Google Analytics et Tag Manager. Bien que ce soit l’objet de cet article, vous pourrez appliquer la même approche à d’autres segments. Par exemple, le suivi du contenu de catégories spécifiques de WordPress.

Pourquoi vous voulez peut-être segmenter Google Analytics

Google Analytics vous permet de suivre une quantité massive d’informations. Cela est utile pour créer des campagnes de marketing ciblées, auditer l’expérience utilisateur de votre site (UX), et plus encore.

Cependant, chaque site web utilise des mesures différentes pour évaluer son succès. Alors que certains ne se préoccupent que du trafic global, vous serez peut-être plus intéressé de savoir quel type de contenu est le plus performant ou sur quels éléments les utilisateurs cliquent.

Segmenter Google Analytics peut vous aider à vous concentrer sur l’information qui vous importe le plus. En bref, ce processus implique la création de sous-ensembles de données. Cette stratégie est souvent utilisée en marketing pour identifier et suivre de multiples publics.

Cependant, vous pouvez créer des segments personnalisés pour à peu près tous les types de données que vous souhaitez. Par exemple, vous pouvez suivre les pages vues par auteur pour suivre les performances de vos auteurs. Cela pourrait vous aider à décider quels free-lances vous souhaitez réengager, ou à qui vous devriez attribuer un poste particulièrement important.

En créant des “dimensions” personnalisées, vous pouvez spécifier les mesures que vous souhaitez suivre. De plus, vous pouvez accéder à ces données via l’interface Google Analytics, ce qui vous évite de devoir traiter des chiffres bruts.

Comment segmenter Google Analytics par auteur dans WordPress (en cinq étapes)

Il existe de nombreuses façons de segmenter l’analyse de votre site WordPress analytics. Tout d’abord, certains plugins polyvalents incluent des fonctions intégrées à cet effet. Par exemple, le module plugin GAinWP gratuit (qui est une relance du plugin GADWP original).

Cependant, avec un peu de travail supplémentaire, vous pouvez segmenter gratuitement vos analyses en utilisant une approche plus ciblée avec Google Tag Manager et un plugin gratuit. Voici comment faire.

Étape 1 : Configurer le gestionnaire de balises Google

Tout d’abord, assurez-vous que Google Analytics est déjà connecté à votre site WordPress. Ensuite, vous pouvez configurer Gestionnaire de balises Googlequi vous permettra de transmettre les bonnes données de WordPress à Google Analytics.

Vous pouvez connecter Google Tag Manager à votre site manuellement ou en utilisant un plugin tel que Google Tag Manager pour WordPress :

Une fois que vous avez activé le plugin, allez à Paramètres → Google Tag Manager. En haut de la page, il y a un champ où vous devez entrer votre identifiant Google Tag Manager :

Saisie de votre identifiant Tag Manager.

Pour obtenir cette identification, connectez-vous à Google Tag Manager. Il devrait s’ouvrir sur une page qui répertorie vos “comptes” actuels ou vos conteneurs de sites web (ou vous invite à en créer un, si c’est la première fois que vous utilisez Google Tag Manager).

Cliquez sur l’option pour créer un nouveau compte, saisissez un nom pour celui-ci, indiquez l’URL de votre site web et sélectionnez le Web option :

Création d'un nouveau compte Tag Manager.

Une fois le compte créé, vous le verrez dans votre tableau de bord Tag Manager. Il devrait y avoir une colonne qui dit Identification du conteneur. Copiez l’identifiant de votre site web et collez-le dans le champ correspondant de WordPress.

Si vous faites défiler les paramètres, vous remarquerez une section intitulée Données de base. Ici, vous pouvez configurer les informations que WordPress transmettra à La couche de données du Tag Manager:

Configuration du gestionnaire de balises pour le plugin WordPress.

Par défaut, le plugin transmet plusieurs variables au Tag Manager, dont l’auteur de chaque article, la date de publication, la catégorie, etc.

Vous pouvez utiliser ces variables pour segmenter les analyses de votre site web. Dans le cadre de ce tutoriel, nous allons nous concentrer sur la segmentation par auteur. Cependant, vous pouvez utiliser le reste de ces étapes de manière interchangeable avec n’importe laquelle des variables.

Pour l’instant, sélectionnez Type de poste/archive actuelle et Afficher le nom de l’auteur. Enregistrez ensuite les modifications apportées à vos paramètres.

Étape 2 : Créer une dimension personnalisée dans Google Analytics

Ensuite, rendez-vous sur votre tableau de bord Google Analytics et ouvrez vos paramètres d’administration. Là, cliquez sur Définitions personnalisées → Dimensions personnalisées:

Le tag

Cliquez sur le NOUVELLE DIMENSION PERSONNALISÉE dans l’onglet qui s’ouvre. Ensuite, donnez un nom à votre dimension personnalisée, sélectionnez Rendez-vous sur sous Champ d’application pour suivre les pages consultées, et sélectionnez le Actif case à cocher.

Une fois que la dimension est fixée, elle apparaîtra sous Dimensions personnalisées. Prenez note de la Index numéro à côté de son nom :

Vérifier le numéro d'index de votre dimension personnalisée.

La nôtre est “1” puisque nous n’avons qu’une seule dimension personnalisée pour l’instant. Vous aurez besoin de ce numéro pour la prochaine étape, alors n’oubliez pas.

Étape 3 : Ajouter auteur et type de page d’affichage variables au Tag Manager

Pour cette étape, vous allez dire au Tag Manager de tirer le nom de l’auteur correspondant chaque fois que quelqu’un visite l’un de vos posts. De cette façon, vous pouvez transmettre ces données à Google Analytics et y accéder par le biais de cette plateforme.

La première chose à faire est d’ouvrir la propriété que vous avez configurée dans Tag Manager à l’étape 1. Sur l’écran suivant, recherchez Variables et sélectionnez Nouveau sous Variables définies par l’utilisateur:

Variables définies par l'utilisateur du Tag Manager.

Une nouvelle fenêtre s’ouvre, dans laquelle vous pouvez donner un nom à votre variable et configurer le type de données avec lesquelles vous travaillez. Ici, sélectionnez l’option Variable de la couche de données option :

Configuration d'une nouvelle variable de la couche de données.

Définissez maintenant le nom de la variable à pagePostAuthor, que vous avez configuré dans le Google Tag Manager pour WordPress au cours de l’étape 1 :

Configuration de la variable d'auteur.

Enregistrez cette variable, puis répétez le processus pour créer une deuxième variable, en utilisant le nom de la variable pagePostType :

Configuration de la variable de type de page.

Lorsque cela sera fait, vous devriez vous retrouver avec deux nouvelles variables. Dans notre cas, elles sont intitulées Suivi des auteurs et Poster des avis:

Découvrez vos nouvelles variables pour segmenter Google Analytics

Maintenant que le Google Tag Manager sait quelles données il doit extraire, il est temps de configurer votre déclencheur.

Etape 4 : Mettre en place un déclencheur de tir pendant les visites de postes

Naviguer vers le Déclencheurs dans le Tag Manager. Cliquez sur l’onglet Nouveau et donnez un nom à votre déclencheur, puis sélectionnez Vue de la page comme le type :

Mise en place d'un déclencheur de Page Views.

Le Tag Manager demandera si le déclencheur doit se déclencher sur toutes les pages vues ou seulement sur certaines d’entre elles. Sélectionnez l’option Quelques pages vues et recherchez la variable d’événement que vous avez définie à l’étape précédente – la nôtre s’appelle Poster des avis:

Configuration de votre nouveau déclencheur.

Le reste de la configuration devrait se lire égale poste. Cela signifie que le déclencheur se déclenchera lorsque le type de page de votre site web est un post et enregistre les pages vues.

Etape 5 : Mettre en place une balise pour suivre les auteurs dans Google Analytics

Il ne reste plus qu’à créer une “balise” pour Google Analytics afin que la plateforme reçoive toutes les données que vous avez configurées dans le Tag Manager.

Retournez à votre espace de travail Tag Manager et ouvrez le Tags puis cliquez sur Nouveau. Les nouvelles étiquettes sont divisées en deux sections, Configuration des balises et Déclenchement.

Pour Configuration des balisesSélectionnez Google Analytics : Universal Analytics. Une fois cette option activée, cochez la case Activer les paramètres prioritaires dans cette balise et entrez votre Identification de suivi analytique ci-dessous :

Saisie de votre identifiant de suivi Analytics.

Ouvrez le Plus de paramètres et sélectionnez Dimensions personnalisées → Ajouter une dimension personnalisée. Sous IndexSi vous avez besoin d’un numéro de dimension personnalisée, ajoutez le numéro de dimension personnalisée de l’étape 2. Pour Dimension ValeurSi vous avez besoin d’une variable d’auteur, sélectionnez la variable d’auteur que vous avez configurée à l’étape 3 :

Comment segmenter Google Analytics par auteur

Vous pouvez maintenant passer à la Déclenchement section. Ici, sélectionnez le déclencheur que vous avez mis en place à l’étape 4. La configuration complète devrait ressembler à ceci :

Mise en place d'une balise pour segmenter Google Analytics

Cliquez sur Sauvegarder et vous retournerez à votre espace de travail Tag Manager. Maintenant, vous pouvez cliquer sur le bouton Soumettre pour publier vos modifications dans Google Analytics.

Une fois les changements apportés, vous pourrez vérifier vos pages vues, segmentées par auteur, en naviguant vers Audience → Personnalisé → Défini par l’utilisateur dans Google Analytics et en sélectionnant le Auteur option.

Comment segmenter Google Analytics en utilisant d’autres données

Comme nous l’avons déjà mentionné, vous pouvez créer tout type de dimension personnalisée que vous souhaitez dans Google Analytics. La segmentation des données par auteur est simple car nous disposons d’un plugin qui nous permet d’indiquer à Google Analytics les variables à suivre.

Si vous souhaitez approfondir vos recherches, Google Analytics offre de nombreuses possibilités pour décomposer vos données en sous-ensembles sur lesquels vous souhaitez vous concentrer. Les possibilités sont presque infinies, mais on peut citer d’autres exemples :

  • Inclure des informations telles que l’âge, le sexe et les intérêts dans vos rapports personnalisés afin d’améliorer votre stratégie de marketing ciblée
  • Suivi des sources de trafic pour déterminer le succès de certaines campagnes ou l’efficacité de votre engagement dans les médias sociaux
  • Déterminer le nombre de pages vues par catégorie de messages afin de savoir quels sont les sujets préférés de vos visiteurs

Vous savez déjà comment configurer la segmentation de base. Toutefois, Google Analytics offre également une bibliothèque de segments provenant de la foule que vous pouvez consulter gratuitement et utiliser sur votre propre site web pour accélérer le processus.

Conclusion

Apprendre à segmenter Google Analytics demande un peu de travail, mais cela en vaut la peine.

Une fois que vous savez comment créer des dimensions personnalisées pour suivre les données qui vous sont les plus utiles, vous pouvez tirer beaucoup plus de vos rapports d’analyse.

Dans cet article, nous avons utilisé ce processus pour segmenter l’analyse de Google par l’auteur de WordPress en cinq étapes :

  1. Configurer Gestionnaire de balises Google pour WordPress.
  2. Créer une dimension personnalisée dans Google Analytics.
  3. Ajouter auteur et type de page d’affichage variables.
  4. Mettre en place un déclencheur de tir lors des visites de poste.
  5. Mettre en place une balise pour suivre les auteurs dans Google Analytics.

Pour d’autres moyens de tirer le meilleur parti de Google Analytics, consultez nos guides sur la mise en place d’un tableau de bord SEO personnalisé de Google Analytics et le suivi de l’engagement des utilisateurs.

Vous avez des questions sur la façon de segmenter les données de Google Analytics ? Parlons-en dans la section “Commentaires”.

Référencement site internet
Référencement : comment bien classer son site internet

Si vous souhaitez promouvoir votre site Web, augmenter le trafic et le rendre plus visible, le référencement de votre site sur Google est important. En effet, c’est le meilleur moyen d’obtenir un trafic important, pertinent et gratuit. Projetweb.fr, agence de référencement, vous accompagne dans votre stratégie de référencement en suivant quelques conseils pour bien référencer votre site sur Google:

  • Rendre le site accessible à Google
  • Trouvez les bons mots clés sur lesquels vous positionner
  • Surveiller le SERP quotidiennement
  • Créez du contenu qualitatif et pertinent
  • Introduisez des données structurées sur votre site Web
  • Optimisez la vitesse de chargement de votre site Web

Pour l’indexation et le positionnement de sites Web, Google analyse chaque site à l’aide de ses robots d’indexation Googlebot. S’ils ne peuvent pas accéder à votre site Web parce qu’il ne convient pas, ne peut pas être «analysé» ou si l’accès est restreint pour les robots d’exploration dans le fichier robots.txt par exemple. Le contenu du site doit également être pensé pour les robots. Il est essentiel de fournir un contenu lisible pour Google. Ainsi, le contenu du texte est crucial mais aussi les attributs de l’image, la légende d’une vidéo… Aidez Google à visiter et à comprendre le contenu de votre site pour référencer correctement leur site sur Google!

Vouloir référencer votre site Web sur Google ou même sur des moteurs de recherche alternatifs n’a de sens que si l’objectif est de vous positionner sur les bons mots clés.

Pour choisir les bons mots clés, il convient de prendre en compte le volume de recherche, la pertinence du mot clé et la faisabilité. Utilisez des outils de recherche de mots clés pour capturer un bon trafic et donc un trafic qualifié et comprendre les intentions des internautes. Avant d’arriver sur votre site, les internautes passent par le SERP de Google (page des résultats de recherche). Référencer correctement votre site sur Google nécessite des résultats optimisés et attractifs. Pour améliorer le taux de clics et le trafic vers votre site Web, vous devez optimiser le méta-titre et la méta-description, même si Google peut en choisir d’autres. Pour référencer correctement votre site sur Google, SERP est un élément central.

«Le contenu est roi» est une expression qui se confirme encore plus pour le référencement naturel. Créer un bon contenu signifie un contenu qualitatif et surtout un contenu adapté à la fois à votre public cible tout en respectant les règles de Google. La qualité du contenu attire à la fois les faveurs de Google mais surtout celles des internautes. Un contenu de qualité est beaucoup plus susceptible d’être partagé et de devenir viral. C’est un atout pour le référencement naturel car un site qualitatif obtiendra des backlinks et donc une autorité supplémentaire.

Référencer correctement un site Web implique également de suivre les actualités de Google et les opportunités qu’offre le moteur de recherche.

Depuis de nombreuses années, ce dernier intègre des données structurées pour offrir une meilleure expérience de recherche aux internautes. Il y a des éléments supplémentaires par rapport à un résultat de recherche classique: classement par étoiles, photos, événement, produit … Les données structurées de votre site Web augmentent les chances d’être positionné sur Google. Les avantages de ce type de données sont très intéressants: Augmentez la visibilité Augmentez le taux de clics Augmentez les conversions Pour référencer un site Web, Google prend en compte des centaines de critères. Parmi eux, la vitesse de chargement se retrouve dans les plus importantes. Il limite le taux de rebond, certaines erreurs de chargement et un faible nombre de pages visitées. Avec une navigation de plus en plus mobile, il est important de bouger pour alléger vos sites internet pour s’adapter à de nouveaux usages.

Vous devriez faire une optimisation technique de votre site Web pour le rendre plus rapide. Découvrez nos conseils pour augmenter la vitesse de chargement d’un site Web. Nos consultants SEO vous accompagnent pour optimiser vos performances sur Google.

créer site Wordpress
Comment bien lancer un site WordPress ? (TUTORIEL)
Créer et lancer un site WordPress demande beaucoup de travail, que ce soit pour vous ou pour l’un de vos clients. Pour concevoir un site performant et professionnel, vous devez combiner différents aspects (contenu, design, marketing, SEO, etc.) en un tout cohérent.
Et précisément, avec toutes ces parties dispersées, il est très probable d’oublier certaines étapes très importantes pour une publication en ligne réussie. Bien que toutes les erreurs soient réparables, le jour du lancement devrait être un jour de célébration du succès du projet, à la fois pour vous et pour votre client – et non pas un jour de déception et / ou de panique pour trouver des solutions aux problèmes qui sont survenus. pendant l’affichage.

Votre route vers la réussite

Pour vraiment augmenter vos chances de succès et obtenir un résultat positif, une feuille de route est nécessaire afin de ne rien oublier. C’est exactement ce que je vous propose ici avec cette check-list de pré-lancement dédiée aux sites WordPress. Une liste qui répertorie toutes les étapes afin de ne pas oublier les tâches cruciales et nécessaires dans le processus de lancement. De plus, les étapes sont classées en différentes catégories:
étapes lancement site web

POURQUOI AVOIR UNE LISTE DE PRÉ-LANCEMENT?

Vous vous demandez peut-être: “Pourquoi ai-je besoin d’une liste de contrôle? Et vous pensez peut-être,” Un bon concepteur, développeur ou intégrateur de site Web devrait connaître ces informations par cœur, n’est-ce pas? Avons-nous vraiment besoin d’une béquille comme une liste de choses à faire? Eh bien, sachez que dans la catégorie des personnes qui travaillent avec une liste de contrôle, nous trouvons des pilotes d’avion, des chirurgiens et d’autres professionnels de haut niveau qui ont des problèmes très graves. Alors si ça leur convient, pourquoi pas vous? De plus, vous comprendrez probablement la nécessité d’une liste de contrôle lorsque vous lirez tous les aspects qui y sont inclus.

checklist planification web

Mieux encore, avoir une liste de contrôle vous permet de vous libérer d’une grande partie de la charge mentale impliquée dans la création de sites Web. En mettant le tout sur un morceau de papier ou dans un fichier informatique, vous donnez plus de place à la créativité, à la prise de décision et à bien d’autres choses importantes. Moins de réflexion et de procrastination se traduit par plus d’action et une plus grande productivité. Quoi de plus merveilleux?

De plus, la liste de contrôle vous permet de décomposer une tâche importante en plusieurs petites parties, ce qui la rend moins lourde à gérer et plus facile à organiser. Avec une liste étape par étape, il est plus facile de ne rien oublier d’important.

D’un autre côté, il n’y a rien de plus satisfaisant et de plus motivant que de rayer les points d’une liste de choses à faire, n’est-ce pas? Si vous utilisez WordPress dans votre vie professionnelle, il est probable que vous lanciez régulièrement des sites Web. Une liste de contrôle facilite la reproduction du processus à chaque fois. Il convient toutefois de mentionner qu’une liste de contrôle préalable au lancement n’est jamais remplie, en ce sens qu’elle constitue une entité malléable, en constante évolution. Dans un environnement dynamique comme la conception web sur WordPress, vous devez être constamment à la recherche de nouvelles technologies et de nouveaux défis. Tout cela doit être pris en compte et intégré à votre travail. Par conséquent, une bonne liste de contrôle avant le lancement vous accompagnera pendant longtemps.

LES CONTENUS

contenu web

Le contenu est au centre de tout site Web. Il permet à la fois à vos visiteurs et aux moteurs de recherche d’en connaître le sujet. Il est donc important d’avoir du contenu dès le départ. Les points suivants vous aideront à y arriver.

  • Remplacement de contenu vide
    Recherchez tout contenu alternatif (par exemple, Lorem ipsum) sur votre site et assurez-vous que le contenu réel (celui approuvé par votre client) est en place.
  • La correction des fautes
    Rien de moins professionnel que les fautes de grammaire ou d’orthographe. Vérifiez donc si tout le texte du site contient des erreurs et réessayez.
  • Format des contenus
    Lorsque votre site est attrayant et facile à naviguer, votre mise en page est importante. Évitez les gros blocs de texte, divisez-les en paragraphes et n’oubliez pas d’ajouter des sous-titres!
  • Les images

    Tout visuel de substitution, comme le texte, doit être supprimé et remplacé par une image réelle.
  • Les fichiers médias

    Même chose pour tous les types de médias. Vérifiez si les bons fichiers sont au bon endroit et s’ils fonctionnent correctement.
  • Examen des liens de page

    Assurez-vous qu’aucun lien n’est rompu, que les liens internes dirigent vers la bonne page et que les liens externes s’ouvrent dans une nouvelle fenêtre (target = “_blank”).
  • Fichiers téléchargeables
    Si le site contient des liens téléchargeables, assurez-vous qu’ils ont été vérifiés, qu’ils lient correctement et bien sûr qu’ils sont effectivement téléchargeables.
  • Les erreurs 404

    Bien que la majorité des thèmes contiennent une page par défaut pour le contenu introuvable, vous devez envisager de configurer une page d’erreur 404 personnalisée. En d’autres termes, vérifiez que vos visiteurs accèdent à une page s’ils accèdent au site via un lien défectueux. Vous pouvez ajouter un moteur de recherche pour les aider à trouver leur contenu.
  • La page de contact

    Testez le formulaire de contact et assurez-vous que le client en reçoit des messages.
  • Configuration des redirections

    Si des redirections sont nécessaires (par exemple, pour maintenir un lien vers un ancien site), assurez-vous qu’elles sont correctement configurées. Assurez-vous également qu’il existe 301 redirections pour préserver le poids du référencement.
  • Lancement de contenu

    Pour améliorer le lancement de votre site internet, c’est une bonne idée de préparer quelques articles sur le sujet qui seront partagés sur les réseaux sociaux le moment venu.

CONCEPTION DU SITE WORDPRESS

design web

Une bonne conception garantit que le contenu Web est présenté de la meilleure façon possible, quels que soient les paramètres de l’appareil et de l’utilisateur. C’est souvent beaucoup de travail, mais ça vaut le coup.
  • Balises HTML

    Pour éviter les incompatibilités, utilisez un outil comme le W3C, qui propose un service de validation des balises. De cette façon, vous pourrez valider que toutes les pages de votre site respectent les standards du Web.
  • Validation du CSS
    Ce qui est vrai pour HTML l’est aussi pour vos feuilles de style, et vous pouvez utiliser le même outil pour les valider.
  • Aperçu dans les principaux navigateurs
    Pour trouver des problèmes de compatibilité d’un navigateur à un autre, affichez votre site dans Firefox, Chrome, Safari, Internet Explorer (ou Microsoft Edge), ainsi que tout navigateur reconnu que votre client souhaite utiliser. Vérifiez les images et les vidéos en particulier. Une solution pour y parvenir consiste à utiliser un service tel que Browsershots.
  • L’adaptabilité du design
    Le monde mobile représente une grande partie du trafic et avoir un site qui est visuellement similaire (sinon exactement le même) d’un appareil à un autre est d’une importance capitale pour de nombreuses entreprises. Pour garantir la meilleure expérience à tout utilisateur, testez votre conception sur différents appareils (téléphones et tablettes) et sur différentes plateformes (Android, iOS), ou utilisez un outil comme MobileTest.me.
  • Test d’optimisation mobile de Google
    Outre les tests manuels, vous pouvez utiliser l’outil de test d’optimisation mobile de Google. Il comprend de nombreux commentaires utiles, et vous n’avez qu’à entrer votre URL pour obtenir une analyse complète de votre site.
  • Optimisation des images

    Réduisez au maximum la taille des images (sans compromettre la qualité, bien sûr). De cette façon, le temps de téléchargement des pages sera plus court, ce qui améliorera l’expérience utilisateur ainsi que les performances SEO. Des extensions comme TinyPNG et RIOT peuvent le faire pour vous.
  • L’ajout d’un favicon
    Probablement la grande chose oubliée de la conception de sites Web, le favicon est l’icône apparaissant dans les onglets du navigateur – et cela rend le site beaucoup plus professionnel. Heureusement, des outils comme Favicomatic peuvent le créer aisément pour vous.
  • Liez le logo à la page d’accueil

    Tout d’abord, assurez-vous que le logo de l’entreprise figure dans l’en-tête. Ensuite, vérifiez que son lien pointe vers la page d’accueil (le site réel, pas celui en développement). De cette façon, les visiteurs peuvent y revenir facilement.
  • Le paramétrage d’une feuille de style d’impression
    Certains utilisateurs voudront conserver votre contenu sur papier (oui!). Facilitez-leur la tâche en créant une feuille de style d’impression. Vous trouverez la méthode pour le faire dans le codex WordPress.

FONCTIONNALITÉS DU SITE WORDPRESS

fonctionnalités web

Si votre site Web ne remplit pas sa mission principale, rien ne pourra le faire, peu importe la quantité de contenu ou l’élégance de vos visuels. Pour ce faire, vous devez vérifier toutes les fonctionnalités importantes avant qu’un vrai visiteur soit là.

  • Le test des formulaires web

    Quels que soient les formulaires présents sur votre site (contact, commande, enquête, etc.), assurez-vous qu’ils transmettent correctement les données et que les e-mails générés sont envoyés au bon endroit.
  • Les messages de confirmation et les redirections

    De même, les utilisateurs reçoivent-ils des messages d’assistance pertinents et sont-ils redirigés au bon endroit après avoir soumis des informations? Il est maintenant temps de s’en assurer.
  • La vérification des messages automatiques

    Si vous avez configuré des e-mails automatiques, vérifiez qu’ils fonctionnent correctement.
  • L’évaluation de la vitesse
    Utilisez un outil tel que Google Pagespeed Insights, GTMetrix ou Pingdom pour voir à quelle vitesse votre site se charge et ce que vous pouvez faire pour l’améliorer. Dans la mesure du possible, visez un temps de chargement inférieur à deux secondes pour chaque page.
  • Le partage sur les réseaux sociaux

    Vérifiez si le partage social est en place, qu’il fonctionne correctement et qu’il mène aux bonnes plateformes et profils.
  • L’essai des flux d’information
    S’il y a des flux RSS, actualités, médias sociaux ou quoi que ce soit sur votre site WordPress, assurez-vous qu’ils fonctionnent correctement avant de lancer le site.
  • La mise en place des paramètres d’accessibilité

    L’accessibilité est de plus en plus importante dans l’univers Web. Pour savoir comment l’implémenter dans WordPress, surtout si vous êtes requis par la loi, ici un article en anglais pertinent sur la question.
  • Les outils tiers
    Si vous utilisez des outils externes à CRM, que ce soit pour le commerce électronique, le marketing ou pour toute autre raison, vérifiez qu’ils fonctionnent correctement.

Paramétrer le SEO (le référencement)

seo pour site WordPress

Bien sûr, vous voudrez rendre votre nouveau site Web visible aux moteurs de recherche dès le début, afin que l’indexation se fasse correctement. Pour y arriver, faites attention aux points suivants.
  • Installation et la configuration d’une extension SEO
    Bien que WordPress soit déjà bien configuré pour le SEO, une extension comme Yoast SEO ou tout autre service de référencement tout-en-un est certainement essentiel à la santé marketing de votre site.
  • Le réglage du titre du site et de son slogan

    Si votre extension SEO ne prend pas en charge le titre et le slogan de votre site, consultez-le en allant dans “Paramètres -> Général”.
  • La configuration SEO des titres de page d’article

    Toutes les pages et articles de votre site doivent avoir un titre unique de 70 caractères ou moins.
  • L’ajout des balises méta description

    De même, vous devrez créer des méta-descriptions uniques et engageantes pour toutes les pages et tous les articles. Celles-ci doivent être pertinentes et attrayantes pour l’utilisateur et doivent être écrites en moins de 156 caractères.
  • Paramétrage des permaliens
    Assurez-vous que la structure des permaliens est définie en fonction de vos préférences “Paramètres -> Permaliens” et que chaque URL de page contient son propre mot-clé.
  • L’optimisation des images (encore une fois)

    Vous devrez également vérifier si tous les titres d’image, leurs descriptions et leurs étiquettes ALT incluent leur mot-clé. Chaque image doit également être compressée pour réduire le temps de chargement.
  • Le réglage des mots-clés

    Si vous travaillez avec une extension SEO, chaque article et chaque page doivent avoir un mot-clé défini. L’outil vous guidera également sur la façon de les optimiser.
  • Analyser le contenu
    Une fois que vous avez défini le mot-clé central du site, suivez bien les conseils présentés dans l’analyse de contenu, afin d’obtenir de meilleurs résultats.
  • La création d’un sitemap
    Yoast SEO et Google XML Sitemaps

    peut vous aider à concevoir un plan du site à partager avec les moteurs de recherche. Si vous travaillez dans un environnement de développement, repoussez cette étape jusqu’à ce que le site soit hébergé à sa destination officielle.
  • Le réglage des métadonnées
    Vérifiez les méta-balises des médias sociaux et du type RSS et assurez-vous qu’elles sont correctement configurées et adaptées. N’oubliez pas d’implémenter des étiquettes facultatives telles que rel = “noindex” et / ou rel = “nofollow” si nécessaire. Veillez à comprendre l’utilité de ces balises avant de les utiliser.

LE MARKETING DIGITAL

liste marketing

Lors du lancement d’un nouveau site, il est important non seulement de le faire fonctionner pour les moteurs de recherche, mais aussi de le rendre convivial pour les visiteurs. En suivant les prochaines étapes, vous pourrez bien démarrer vos efforts marketing.
  • L’inscription à la newsletter
    Avez-vous intégré un formulaire d’abonnement aux endroits stratégiques? Ne pensez pas aux pages, pensez aussi aux pop-ups et autres types d’invitations si cela s’applique à votre site Web. Pour ce faire, découvrez SumoMe, qui comprend de multiples options pour accroître vos listes d’abonnés.
  • Connexion avec un fournisseur de marketing par e-mail
    Lorsque vous ajoutez un formulaire, assurez-vous qu’il se retrouve au bon endroit et que les adresses e-mail sont correctement collectées. La désactivation de la non-indexationMailChimp est un outil de choix dans ce domaine.
  • Le réglage des icônes des réseaux sociaux
    Examinez toutes vos icônes de médias sociaux, y compris leur fonctionnement et leur lien avec l’adresse appropriée. De plus, si vous ne l’avez pas déjà fait, vérifiez que chaque partage de médias sociaux fonctionne correctement et qu’une image miniature apparaît lors du partage d’un article ou d’une page spécifique.
  • La vérification des profils des réseaux sociaux
    Ce faisant, visitez chaque profil de réseau social lié au site et vérifiez si toutes les informations pertinentes sont à jour.

L’ASPECT JURIDIQUE

aspect légal d'un site web

Voir l’aspect juridique dans la conception d’un Site WordPress peut être aride, mais c’est un mal nécessaire. Le non-respect des exigences légales peut devenir un inconvénient majeur pour les visiteurs ou les entreprises et peut également vous poser des problèmes.
  • L’affichage des détails de l’entreprise
    Rendre vos coordonnées facilement accessibles n’importe où sur le site est un signe de confiance, et c’est souvent obligatoire. Inclure des informations importantes telles que le numéro d’enregistrement fiscal si nécessaire.
  • L’acquisition de licences
    Si vous utilisez des images, des polices, du code ou même des extensions qui incluent une licence, assurez-vous que tout est en place et mentionné si nécessaire.
  • La mention des droits d’auteur
    Indiquez un avis de droit d’auteur si vous traitez avec un sujet connexe.
  • La politique de confidentialité
    Obligée par la loi dans certains pays, la politique officielle de confidentialité est toujours un bon moyen de gagner la confiance afin de collecter des données de toutes sortes selon les règles de l’art.
  • Les conditions d’utilisation
    N’oubliez pas d’indiquer les conditions d’utilisation, surtout si vous avez une boutique e-commerce ou toute autre plateforme incluant des transactions monétaires. Ce qui est essentiel.
  • La mention des cookies
    Particulièrement présent aux États-Unis et en Europe, les mentions légales d’utilisation des cookies sont sous le regard de la loi. Bien que de nombreuses personnes n’apprécient pas l’ajout de cookies car ils peuvent interférer avec la conception du site, vous vous épargnerez de nombreux tracas juridiques en les incluant sur votre site s’ils sont nécessaires.
  • Les exigences légales locales
    Votre région peut être soumise à des réglementations légales spécifiques concernant les mesures anti-spam ou pour toute autre raison. Assurez-vous que vous êtes correctement informé sur le sujet et s’il concerne votre site.

TRANSFERT DU SITE À UN NOUVEAU SERVEUR

transfert site web

Votre site est maintenant prêt à être hébergé sur un nouveau serveur. Cela implique son lot de défis et de choses à retenir, mais ne vous inquiétez pas, voici une liste de choses à penser.
  • L’acquisition et le réglage du domaine
    Si vous n’avez pas encore configuré et sécurisé le nom de domaine de votre nouveau site Web, il est temps de commencer.
  • La préparation de la base de données
    Il est maintenant temps de créer la base de données et un nom d’utilisateur pour le nouvel emplacement du Site WordPress.
  • Le transfert des données de site et de la base de données
    Après ces étapes, vous devez transférer les données du site ainsi que la base de données MySQL vers le nouvel emplacement. Les extensions de migration automatique de sites comme Duplicator, UpdraftPlus ou WP Migrate DB Pro vous faciliteront la tâche. Suivez mon guide sur la façon de migrer un site WordPress sans tracas.
  • La direction du domaine vers le nouvel emplacement
    Une fois le site opérationnel, vous pouvez diriger le nouveau domaine vers l’emplacement en modifiant le DNS ou NS.
  • La vérification de l’affichage du site
    Jetez un coup d’œil pour voir si le site s’affiche correctement à partir de son nouvel emplacement. Recherchez particulièrement les images ou les icônes manquantes.
  • Le test des liens et des pages
    Examinez de près le site pour valider si les liens fonctionnent correctement, s’ils mènent aux bonnes adresses (sur le site réel, pas celui de l’environnement de développement). Vérifiez également si les pages secondaires sont accessibles et qu’elles s’affichent correctement.

PRÉPARATION AU LANCEMENT DU SITE

lancement site web

Nous sommes maintenant au décompte final (jouez cet air de victoire dans votre tête!). Nous y sommes presque, mais n’abandonnez pas, car il y a des choses importantes à faire!
  • La paramétrage de Google Analytics
    La collecte de données d’utilisation est importante pour surveiller les performances du site et prendre les bonnes décisions. Bien qu’il existe de nombreuses solutions d’analyse, la grande majorité préfère Google Analytics.
  • La connexion au Google Search Console
    Pendant que vous y êtes, connectez votre site à la “Google Search Console” et soumettez-y votre fichier sitemaps.xml.
  • Le nettoyage
    Enfin, sauf si vous l’utilisez comme site intermédiaire, assurez-vous de supprimer tous les fichiers, bases de données et sous-domaines obsolètes et inutiles, ainsi que tout ce qui a été utilisé uniquement pour le développement du Site WordPress.
  • Le renouvellement des licences
    Si votre site fonctionne avec des extensions ou un thème tiers, il sera nécessaire de renouveler leurs licences sous le nouveau domaine.
  • L’activation du cache du site
    L’utilisation d’un cache est toujours une bonne idée, car elle améliore la vitesse de chargement du site. Il existe plusieurs solutions, dont les plus populaires sont WP Rocket, W3 Total Cache et WP Super Cache. Un fournisseur compétent d’hébergement web peut se charger de la mise en place du cache pour vous.
  • Le connexion au CDN
    Pour un site Web encore plus rapide, n’oubliez pas de configurer votre réseau de distribution de contenu (CDN).

LES SAUVEGARDES ET LA SÉCURITÉ

backup site wordpress

Pensiez-vous que nous avions fini? Et bien non, pas encore! Avant de lancer un site WordPress, vous devez vous assurer qu’il sera entièrement sécurisé pour votre client.
  • L’installation d’une extension Anti-Spam
    Croyez-moi, du moment où vous aurez du trafic sur votre Site WordPress, vous aurez aussi du spam. Beaucoup de spam. En utilisant Askimet ou Antispam Bee, vous éviterez le pire.
  • L’installation d’une extension de sécurité
    Pour un site WordPress, il est impératif d’avoir un plugin de sécurité. Les plus populaires sont iThemes Security et WordFence.
  • La connexion sécurisée
    La page de connexion est l’une des sections les plus vulnérables de votre site WordPress. Il est donc important de toujours le garder en sécurité. En plus de choisir des noms d’utilisateur et des mots de passe appropriés, les plugins de sécurité mentionnés au point précédent vous proposent plusieurs mesures de sécurité pour renforcer celui-ci.
  • La création d’un backup
    Le pire, en plus de perdre votre site, c’est de ne pas pouvoir le récupérer. Pour éviter cette situation, la configuration d’une solution de sauvegarde, à la fois pour les données du site et la base de données est indispensable. Faites-le maintenant et vous me remercierez un jour! Notez que votre hébergeur peut prendre en charge vos sauvegardes.
  • La vérification du backup
    Une solution de sauvegarde n’est utile que si elle fonctionne. Donc, avant de continuer, effectuez votre première sauvegarde et vérifiez si elle enregistre correctement et au bon endroit.

LE LANCEMENT

mise en ligne web

Eh bien, il est enfin temps de dévoiler votre site. Vous l’attendez depuis des semaines et vous avez mis beaucoup d’efforts, alors respirez profondément et partez!
  • La désactivation de la non-indexation
    Dans le tableau de bord Site WordPress, sous Paramètres -> Lecture, décochez la case indiquant “Demandez aux moteurs de recherche de ne pas indexer ce site”. Sinon, vous pourriez attendre longtemps avant d’obtenir du trafic organique! Une erreur classique…
  • L’inspection du robots.txt
    De même, si vous avez configuré un fichier robots.txt, supprimez-le ou reconfigurez-le afin que les moteurs de recherche puissent accéder au site actuel.
  • La création d’un fichier sitemap
    Si vous ne l’avez pas fait en mettant à jour vos paramètres de référencement, créez immédiatement un plan du site. Assurez-vous ensuite de le partager avec tout moteur de recherche qui vous intéresse en termes de classement.
  • La promotion de votre site WordPress
    Enfin, il sera temps de dire à tout le monde que votre site est lancé. Publiez du contenu sur les réseaux sociaux, partagez l’actualité par e-mail avec tous ceux que vous connaissez: faites-le savoir!

ORGANISATION

organisation

Félicitations, vous avez réussi! Le nouveau site est en ligne et libre d’accès à tous. Malheureusement, le travail n’est pas terminé… En particulier si le site Web a été créé pour un client, il reste beaucoup à faire.

  • La compilation de la documentation
    Pour que le suivi se passe bien avec le client, regroupez toute la documentation nécessaire, et en priorité :

    • Les noms d’utilisateur et les mots de passe
    • Les renseignements d’hébergement
    • Les informations reliées à la base de données
    • Les accréditations FTP
    • Les accès aux comptes tiers (fournisseur de marketing par courriel, réseaux sociaux, etc.)
    • Les dates d’expiration des extensions payantes
    • Les guides d’utilisation du site WordPress
    • Quelques explications sur les prochaines étapes
  • Le transfert des paiements
    Dans le cas où des paiements seraient nécessaires au maintien du site (hébergement, extensions, etc.) et qu’ils soient encore à votre nom, assurez-vous que ce soit désormais à celui du client.
  • Le calendrier de suivi
    En vue de régler des problèmes en cours de route et pour prévoir les nouvelles demandes de travail, planifiez une réunion de suivi avec le client.
  • La facture
    Peut-être la meilleure partie de tout le processus! Ce sera le moment de recevoir le paiement (possiblement le dernier paiement si vous avez facturé en différents versements) pour tous vos efforts investis. Vous le méritez.
  • La mise à jour du portfolio
    Avant de dépenser votre argent durement gagné, prenez une minute pour ajouter le nouveau site à votre portefeuille. De cette façon, vos clients potentiels peuvent voir l’excellent travail déjà accompli.

FETEZ ÇA!

OK, vous pouvez maintenant sortir et célébrer. Le travail est terminé. Pour le moment… Si vous pensez à d’autres points qui pourraient améliorer cette liste ou si vous souhaitez passer par des professionnels c’est ici, n’hésitez pas à me le faire savoir via les commentaires ci-dessous!