Comment segmenter Google Analytics dans WordPress (en 5 étapes)

Grâce à Google Analytics, vous pouvez savoir combien de visiteurs votre site accueille, comment ils trouvent votre contenu, et bien plus encore. Si vous savez comment segmenter Google Analytics, vous pouvez suivre presque toutes les variables que vous voulez.

Par exemple, vous pouvez configurer Google Analytics pour savoir lequel de vos auteurs WordPress reçoit le plus de pages vues. Il suffit d’un peu de travail supplémentaire en utilisant le Google Tag Manager.

Dans cet article, nous allons vous montrer comment segmenter vos analyses par auteur en utilisant Google Analytics et Tag Manager. Bien que ce soit l’objet de cet article, vous pourrez appliquer la même approche à d’autres segments. Par exemple, le suivi du contenu de catégories spécifiques de WordPress.

Pourquoi vous voulez peut-être segmenter Google Analytics

Google Analytics vous permet de suivre une quantité massive d’informations. Cela est utile pour créer des campagnes de marketing ciblées, auditer l’expérience utilisateur de votre site (UX), et plus encore.

Cependant, chaque site web utilise des mesures différentes pour évaluer son succès. Alors que certains ne se préoccupent que du trafic global, vous serez peut-être plus intéressé de savoir quel type de contenu est le plus performant ou sur quels éléments les utilisateurs cliquent.

Segmenter Google Analytics peut vous aider à vous concentrer sur l’information qui vous importe le plus. En bref, ce processus implique la création de sous-ensembles de données. Cette stratégie est souvent utilisée en marketing pour identifier et suivre de multiples publics.

Cependant, vous pouvez créer des segments personnalisés pour à peu près tous les types de données que vous souhaitez. Par exemple, vous pouvez suivre les pages vues par auteur pour suivre les performances de vos auteurs. Cela pourrait vous aider à décider quels free-lances vous souhaitez réengager, ou à qui vous devriez attribuer un poste particulièrement important.

En créant des “dimensions” personnalisées, vous pouvez spécifier les mesures que vous souhaitez suivre. De plus, vous pouvez accéder à ces données via l’interface Google Analytics, ce qui vous évite de devoir traiter des chiffres bruts.

Comment segmenter Google Analytics par auteur dans WordPress (en cinq étapes)

Il existe de nombreuses façons de segmenter l’analyse de votre site WordPress analytics. Tout d’abord, certains plugins polyvalents incluent des fonctions intégrées à cet effet. Par exemple, le module plugin GAinWP gratuit (qui est une relance du plugin GADWP original).

Cependant, avec un peu de travail supplémentaire, vous pouvez segmenter gratuitement vos analyses en utilisant une approche plus ciblée avec Google Tag Manager et un plugin gratuit. Voici comment faire.

Étape 1 : Configurer le gestionnaire de balises Google

Tout d’abord, assurez-vous que Google Analytics est déjà connecté à votre site WordPress. Ensuite, vous pouvez configurer Gestionnaire de balises Googlequi vous permettra de transmettre les bonnes données de WordPress à Google Analytics.

Vous pouvez connecter Google Tag Manager à votre site manuellement ou en utilisant un plugin tel que Google Tag Manager pour WordPress :

Une fois que vous avez activé le plugin, allez à Paramètres → Google Tag Manager. En haut de la page, il y a un champ où vous devez entrer votre identifiant Google Tag Manager :

Saisie de votre identifiant Tag Manager.

Pour obtenir cette identification, connectez-vous à Google Tag Manager. Il devrait s’ouvrir sur une page qui répertorie vos “comptes” actuels ou vos conteneurs de sites web (ou vous invite à en créer un, si c’est la première fois que vous utilisez Google Tag Manager).

Cliquez sur l’option pour créer un nouveau compte, saisissez un nom pour celui-ci, indiquez l’URL de votre site web et sélectionnez le Web option :

Création d'un nouveau compte Tag Manager.

Une fois le compte créé, vous le verrez dans votre tableau de bord Tag Manager. Il devrait y avoir une colonne qui dit Identification du conteneur. Copiez l’identifiant de votre site web et collez-le dans le champ correspondant de WordPress.

Si vous faites défiler les paramètres, vous remarquerez une section intitulée Données de base. Ici, vous pouvez configurer les informations que WordPress transmettra à La couche de données du Tag Manager:

Configuration du gestionnaire de balises pour le plugin WordPress.

Par défaut, le plugin transmet plusieurs variables au Tag Manager, dont l’auteur de chaque article, la date de publication, la catégorie, etc.

Vous pouvez utiliser ces variables pour segmenter les analyses de votre site web. Dans le cadre de ce tutoriel, nous allons nous concentrer sur la segmentation par auteur. Cependant, vous pouvez utiliser le reste de ces étapes de manière interchangeable avec n’importe laquelle des variables.

Pour l’instant, sélectionnez Type de poste/archive actuelle et Afficher le nom de l’auteur. Enregistrez ensuite les modifications apportées à vos paramètres.

Étape 2 : Créer une dimension personnalisée dans Google Analytics

Ensuite, rendez-vous sur votre tableau de bord Google Analytics et ouvrez vos paramètres d’administration. Là, cliquez sur Définitions personnalisées → Dimensions personnalisées:

Le tag

Cliquez sur le NOUVELLE DIMENSION PERSONNALISÉE dans l’onglet qui s’ouvre. Ensuite, donnez un nom à votre dimension personnalisée, sélectionnez Rendez-vous sur sous Champ d’application pour suivre les pages consultées, et sélectionnez le Actif case à cocher.

Une fois que la dimension est fixée, elle apparaîtra sous Dimensions personnalisées. Prenez note de la Index numéro à côté de son nom :

Vérifier le numéro d'index de votre dimension personnalisée.

La nôtre est “1” puisque nous n’avons qu’une seule dimension personnalisée pour l’instant. Vous aurez besoin de ce numéro pour la prochaine étape, alors n’oubliez pas.

Étape 3 : Ajouter auteur et type de page d’affichage variables au Tag Manager

Pour cette étape, vous allez dire au Tag Manager de tirer le nom de l’auteur correspondant chaque fois que quelqu’un visite l’un de vos posts. De cette façon, vous pouvez transmettre ces données à Google Analytics et y accéder par le biais de cette plateforme.

La première chose à faire est d’ouvrir la propriété que vous avez configurée dans Tag Manager à l’étape 1. Sur l’écran suivant, recherchez Variables et sélectionnez Nouveau sous Variables définies par l’utilisateur:

Variables définies par l'utilisateur du Tag Manager.

Une nouvelle fenêtre s’ouvre, dans laquelle vous pouvez donner un nom à votre variable et configurer le type de données avec lesquelles vous travaillez. Ici, sélectionnez l’option Variable de la couche de données option :

Configuration d'une nouvelle variable de la couche de données.

Définissez maintenant le nom de la variable à pagePostAuthor, que vous avez configuré dans le Google Tag Manager pour WordPress au cours de l’étape 1 :

Configuration de la variable d'auteur.

Enregistrez cette variable, puis répétez le processus pour créer une deuxième variable, en utilisant le nom de la variable pagePostType :

Configuration de la variable de type de page.

Lorsque cela sera fait, vous devriez vous retrouver avec deux nouvelles variables. Dans notre cas, elles sont intitulées Suivi des auteurs et Poster des avis:

Découvrez vos nouvelles variables pour segmenter Google Analytics

Maintenant que le Google Tag Manager sait quelles données il doit extraire, il est temps de configurer votre déclencheur.

Etape 4 : Mettre en place un déclencheur de tir pendant les visites de postes

Naviguer vers le Déclencheurs dans le Tag Manager. Cliquez sur l’onglet Nouveau et donnez un nom à votre déclencheur, puis sélectionnez Vue de la page comme le type :

Mise en place d'un déclencheur de Page Views.

Le Tag Manager demandera si le déclencheur doit se déclencher sur toutes les pages vues ou seulement sur certaines d’entre elles. Sélectionnez l’option Quelques pages vues et recherchez la variable d’événement que vous avez définie à l’étape précédente – la nôtre s’appelle Poster des avis:

Configuration de votre nouveau déclencheur.

Le reste de la configuration devrait se lire égale poste. Cela signifie que le déclencheur se déclenchera lorsque le type de page de votre site web est un post et enregistre les pages vues.

Etape 5 : Mettre en place une balise pour suivre les auteurs dans Google Analytics

Il ne reste plus qu’à créer une “balise” pour Google Analytics afin que la plateforme reçoive toutes les données que vous avez configurées dans le Tag Manager.

Retournez à votre espace de travail Tag Manager et ouvrez le Tags puis cliquez sur Nouveau. Les nouvelles étiquettes sont divisées en deux sections, Configuration des balises et Déclenchement.

Pour Configuration des balisesSélectionnez Google Analytics : Universal Analytics. Une fois cette option activée, cochez la case Activer les paramètres prioritaires dans cette balise et entrez votre Identification de suivi analytique ci-dessous :

Saisie de votre identifiant de suivi Analytics.

Ouvrez le Plus de paramètres et sélectionnez Dimensions personnalisées → Ajouter une dimension personnalisée. Sous IndexSi vous avez besoin d’un numéro de dimension personnalisée, ajoutez le numéro de dimension personnalisée de l’étape 2. Pour Dimension ValeurSi vous avez besoin d’une variable d’auteur, sélectionnez la variable d’auteur que vous avez configurée à l’étape 3 :

Comment segmenter Google Analytics par auteur

Vous pouvez maintenant passer à la Déclenchement section. Ici, sélectionnez le déclencheur que vous avez mis en place à l’étape 4. La configuration complète devrait ressembler à ceci :

Mise en place d'une balise pour segmenter Google Analytics

Cliquez sur Sauvegarder et vous retournerez à votre espace de travail Tag Manager. Maintenant, vous pouvez cliquer sur le bouton Soumettre pour publier vos modifications dans Google Analytics.

Une fois les changements apportés, vous pourrez vérifier vos pages vues, segmentées par auteur, en naviguant vers Audience → Personnalisé → Défini par l’utilisateur dans Google Analytics et en sélectionnant le Auteur option.

Comment segmenter Google Analytics en utilisant d’autres données

Comme nous l’avons déjà mentionné, vous pouvez créer tout type de dimension personnalisée que vous souhaitez dans Google Analytics. La segmentation des données par auteur est simple car nous disposons d’un plugin qui nous permet d’indiquer à Google Analytics les variables à suivre.

Si vous souhaitez approfondir vos recherches, Google Analytics offre de nombreuses possibilités pour décomposer vos données en sous-ensembles sur lesquels vous souhaitez vous concentrer. Les possibilités sont presque infinies, mais on peut citer d’autres exemples :

  • Inclure des informations telles que l’âge, le sexe et les intérêts dans vos rapports personnalisés afin d’améliorer votre stratégie de marketing ciblée
  • Suivi des sources de trafic pour déterminer le succès de certaines campagnes ou l’efficacité de votre engagement dans les médias sociaux
  • Déterminer le nombre de pages vues par catégorie de messages afin de savoir quels sont les sujets préférés de vos visiteurs

Vous savez déjà comment configurer la segmentation de base. Toutefois, Google Analytics offre également une bibliothèque de segments provenant de la foule que vous pouvez consulter gratuitement et utiliser sur votre propre site web pour accélérer le processus.

Conclusion

Apprendre à segmenter Google Analytics demande un peu de travail, mais cela en vaut la peine.

Une fois que vous savez comment créer des dimensions personnalisées pour suivre les données qui vous sont les plus utiles, vous pouvez tirer beaucoup plus de vos rapports d’analyse.

Dans cet article, nous avons utilisé ce processus pour segmenter l’analyse de Google par l’auteur de WordPress en cinq étapes :

  1. Configurer Gestionnaire de balises Google pour WordPress.
  2. Créer une dimension personnalisée dans Google Analytics.
  3. Ajouter auteur et type de page d’affichage variables.
  4. Mettre en place un déclencheur de tir lors des visites de poste.
  5. Mettre en place une balise pour suivre les auteurs dans Google Analytics.

Pour d’autres moyens de tirer le meilleur parti de Google Analytics, consultez nos guides sur la mise en place d’un tableau de bord SEO personnalisé de Google Analytics et le suivi de l’engagement des utilisateurs.

Vous avez des questions sur la façon de segmenter les données de Google Analytics ? Parlons-en dans la section “Commentaires”.

Référencement site internet
Référencement : comment bien classer son site internet

Si vous souhaitez promouvoir votre site Web, augmenter le trafic et le rendre plus visible, le référencement de votre site sur Google est important. En effet, c’est le meilleur moyen d’obtenir un trafic important, pertinent et gratuit. Projetweb.fr, agence de référencement, vous accompagne dans votre stratégie de référencement en suivant quelques conseils pour bien référencer votre site sur Google:

  • Rendre le site accessible à Google
  • Trouvez les bons mots clés sur lesquels vous positionner
  • Surveiller le SERP quotidiennement
  • Créez du contenu qualitatif et pertinent
  • Introduisez des données structurées sur votre site Web
  • Optimisez la vitesse de chargement de votre site Web

Pour l’indexation et le positionnement de sites Web, Google analyse chaque site à l’aide de ses robots d’indexation Googlebot. S’ils ne peuvent pas accéder à votre site Web parce qu’il ne convient pas, ne peut pas être «analysé» ou si l’accès est restreint pour les robots d’exploration dans le fichier robots.txt par exemple. Le contenu du site doit également être pensé pour les robots. Il est essentiel de fournir un contenu lisible pour Google. Ainsi, le contenu du texte est crucial mais aussi les attributs de l’image, la légende d’une vidéo… Aidez Google à visiter et à comprendre le contenu de votre site pour référencer correctement leur site sur Google!

Vouloir référencer votre site Web sur Google ou même sur des moteurs de recherche alternatifs n’a de sens que si l’objectif est de vous positionner sur les bons mots clés.

Pour choisir les bons mots clés, il convient de prendre en compte le volume de recherche, la pertinence du mot clé et la faisabilité. Utilisez des outils de recherche de mots clés pour capturer un bon trafic et donc un trafic qualifié et comprendre les intentions des internautes. Avant d’arriver sur votre site, les internautes passent par le SERP de Google (page des résultats de recherche). Référencer correctement votre site sur Google nécessite des résultats optimisés et attractifs. Pour améliorer le taux de clics et le trafic vers votre site Web, vous devez optimiser le méta-titre et la méta-description, même si Google peut en choisir d’autres. Pour référencer correctement votre site sur Google, SERP est un élément central.

«Le contenu est roi» est une expression qui se confirme encore plus pour le référencement naturel. Créer un bon contenu signifie un contenu qualitatif et surtout un contenu adapté à la fois à votre public cible tout en respectant les règles de Google. La qualité du contenu attire à la fois les faveurs de Google mais surtout celles des internautes. Un contenu de qualité est beaucoup plus susceptible d’être partagé et de devenir viral. C’est un atout pour le référencement naturel car un site qualitatif obtiendra des backlinks et donc une autorité supplémentaire.

Référencer correctement un site Web implique également de suivre les actualités de Google et les opportunités qu’offre le moteur de recherche.

Depuis de nombreuses années, ce dernier intègre des données structurées pour offrir une meilleure expérience de recherche aux internautes. Il y a des éléments supplémentaires par rapport à un résultat de recherche classique: classement par étoiles, photos, événement, produit … Les données structurées de votre site Web augmentent les chances d’être positionné sur Google. Les avantages de ce type de données sont très intéressants: Augmentez la visibilité Augmentez le taux de clics Augmentez les conversions Pour référencer un site Web, Google prend en compte des centaines de critères. Parmi eux, la vitesse de chargement se retrouve dans les plus importantes. Il limite le taux de rebond, certaines erreurs de chargement et un faible nombre de pages visitées. Avec une navigation de plus en plus mobile, il est important de bouger pour alléger vos sites internet pour s’adapter à de nouveaux usages.

Vous devriez faire une optimisation technique de votre site Web pour le rendre plus rapide. Découvrez nos conseils pour augmenter la vitesse de chargement d’un site Web. Nos consultants SEO vous accompagnent pour optimiser vos performances sur Google.

créer site Wordpress
Comment bien lancer un site WordPress ? (TUTORIEL)
Créer et lancer un site WordPress demande beaucoup de travail, que ce soit pour vous ou pour l’un de vos clients. Pour concevoir un site performant et professionnel, vous devez combiner différents aspects (contenu, design, marketing, SEO, etc.) en un tout cohérent.
Et précisément, avec toutes ces parties dispersées, il est très probable d’oublier certaines étapes très importantes pour une publication en ligne réussie. Bien que toutes les erreurs soient réparables, le jour du lancement devrait être un jour de célébration du succès du projet, à la fois pour vous et pour votre client – et non pas un jour de déception et / ou de panique pour trouver des solutions aux problèmes qui sont survenus. pendant l’affichage.

Votre route vers la réussite

Pour vraiment augmenter vos chances de succès et obtenir un résultat positif, une feuille de route est nécessaire afin de ne rien oublier. C’est exactement ce que je vous propose ici avec cette check-list de pré-lancement dédiée aux sites WordPress. Une liste qui répertorie toutes les étapes afin de ne pas oublier les tâches cruciales et nécessaires dans le processus de lancement. De plus, les étapes sont classées en différentes catégories:
étapes lancement site web

POURQUOI AVOIR UNE LISTE DE PRÉ-LANCEMENT?

Vous vous demandez peut-être: “Pourquoi ai-je besoin d’une liste de contrôle? Et vous pensez peut-être,” Un bon concepteur, développeur ou intégrateur de site Web devrait connaître ces informations par cœur, n’est-ce pas? Avons-nous vraiment besoin d’une béquille comme une liste de choses à faire? Eh bien, sachez que dans la catégorie des personnes qui travaillent avec une liste de contrôle, nous trouvons des pilotes d’avion, des chirurgiens et d’autres professionnels de haut niveau qui ont des problèmes très graves. Alors si ça leur convient, pourquoi pas vous? De plus, vous comprendrez probablement la nécessité d’une liste de contrôle lorsque vous lirez tous les aspects qui y sont inclus.

checklist planification web

Mieux encore, avoir une liste de contrôle vous permet de vous libérer d’une grande partie de la charge mentale impliquée dans la création de sites Web. En mettant le tout sur un morceau de papier ou dans un fichier informatique, vous donnez plus de place à la créativité, à la prise de décision et à bien d’autres choses importantes. Moins de réflexion et de procrastination se traduit par plus d’action et une plus grande productivité. Quoi de plus merveilleux?

De plus, la liste de contrôle vous permet de décomposer une tâche importante en plusieurs petites parties, ce qui la rend moins lourde à gérer et plus facile à organiser. Avec une liste étape par étape, il est plus facile de ne rien oublier d’important.

D’un autre côté, il n’y a rien de plus satisfaisant et de plus motivant que de rayer les points d’une liste de choses à faire, n’est-ce pas? Si vous utilisez WordPress dans votre vie professionnelle, il est probable que vous lanciez régulièrement des sites Web. Une liste de contrôle facilite la reproduction du processus à chaque fois. Il convient toutefois de mentionner qu’une liste de contrôle préalable au lancement n’est jamais remplie, en ce sens qu’elle constitue une entité malléable, en constante évolution. Dans un environnement dynamique comme la conception web sur WordPress, vous devez être constamment à la recherche de nouvelles technologies et de nouveaux défis. Tout cela doit être pris en compte et intégré à votre travail. Par conséquent, une bonne liste de contrôle avant le lancement vous accompagnera pendant longtemps.

LES CONTENUS

contenu web

Le contenu est au centre de tout site Web. Il permet à la fois à vos visiteurs et aux moteurs de recherche d’en connaître le sujet. Il est donc important d’avoir du contenu dès le départ. Les points suivants vous aideront à y arriver.

  • Remplacement de contenu vide
    Recherchez tout contenu alternatif (par exemple, Lorem ipsum) sur votre site et assurez-vous que le contenu réel (celui approuvé par votre client) est en place.
  • La correction des fautes
    Rien de moins professionnel que les fautes de grammaire ou d’orthographe. Vérifiez donc si tout le texte du site contient des erreurs et réessayez.
  • Format des contenus
    Lorsque votre site est attrayant et facile à naviguer, votre mise en page est importante. Évitez les gros blocs de texte, divisez-les en paragraphes et n’oubliez pas d’ajouter des sous-titres!
  • Les images

    Tout visuel de substitution, comme le texte, doit être supprimé et remplacé par une image réelle.
  • Les fichiers médias

    Même chose pour tous les types de médias. Vérifiez si les bons fichiers sont au bon endroit et s’ils fonctionnent correctement.
  • Examen des liens de page

    Assurez-vous qu’aucun lien n’est rompu, que les liens internes dirigent vers la bonne page et que les liens externes s’ouvrent dans une nouvelle fenêtre (target = “_blank”).
  • Fichiers téléchargeables
    Si le site contient des liens téléchargeables, assurez-vous qu’ils ont été vérifiés, qu’ils lient correctement et bien sûr qu’ils sont effectivement téléchargeables.
  • Les erreurs 404

    Bien que la majorité des thèmes contiennent une page par défaut pour le contenu introuvable, vous devez envisager de configurer une page d’erreur 404 personnalisée. En d’autres termes, vérifiez que vos visiteurs accèdent à une page s’ils accèdent au site via un lien défectueux. Vous pouvez ajouter un moteur de recherche pour les aider à trouver leur contenu.
  • La page de contact

    Testez le formulaire de contact et assurez-vous que le client en reçoit des messages.
  • Configuration des redirections

    Si des redirections sont nécessaires (par exemple, pour maintenir un lien vers un ancien site), assurez-vous qu’elles sont correctement configurées. Assurez-vous également qu’il existe 301 redirections pour préserver le poids du référencement.
  • Lancement de contenu

    Pour améliorer le lancement de votre site internet, c’est une bonne idée de préparer quelques articles sur le sujet qui seront partagés sur les réseaux sociaux le moment venu.

CONCEPTION DU SITE WORDPRESS

design web

Une bonne conception garantit que le contenu Web est présenté de la meilleure façon possible, quels que soient les paramètres de l’appareil et de l’utilisateur. C’est souvent beaucoup de travail, mais ça vaut le coup.
  • Balises HTML

    Pour éviter les incompatibilités, utilisez un outil comme le W3C, qui propose un service de validation des balises. De cette façon, vous pourrez valider que toutes les pages de votre site respectent les standards du Web.
  • Validation du CSS
    Ce qui est vrai pour HTML l’est aussi pour vos feuilles de style, et vous pouvez utiliser le même outil pour les valider.
  • Aperçu dans les principaux navigateurs
    Pour trouver des problèmes de compatibilité d’un navigateur à un autre, affichez votre site dans Firefox, Chrome, Safari, Internet Explorer (ou Microsoft Edge), ainsi que tout navigateur reconnu que votre client souhaite utiliser. Vérifiez les images et les vidéos en particulier. Une solution pour y parvenir consiste à utiliser un service tel que Browsershots.
  • L’adaptabilité du design
    Le monde mobile représente une grande partie du trafic et avoir un site qui est visuellement similaire (sinon exactement le même) d’un appareil à un autre est d’une importance capitale pour de nombreuses entreprises. Pour garantir la meilleure expérience à tout utilisateur, testez votre conception sur différents appareils (téléphones et tablettes) et sur différentes plateformes (Android, iOS), ou utilisez un outil comme MobileTest.me.
  • Test d’optimisation mobile de Google
    Outre les tests manuels, vous pouvez utiliser l’outil de test d’optimisation mobile de Google. Il comprend de nombreux commentaires utiles, et vous n’avez qu’à entrer votre URL pour obtenir une analyse complète de votre site.
  • Optimisation des images

    Réduisez au maximum la taille des images (sans compromettre la qualité, bien sûr). De cette façon, le temps de téléchargement des pages sera plus court, ce qui améliorera l’expérience utilisateur ainsi que les performances SEO. Des extensions comme TinyPNG et RIOT peuvent le faire pour vous.
  • L’ajout d’un favicon
    Probablement la grande chose oubliée de la conception de sites Web, le favicon est l’icône apparaissant dans les onglets du navigateur – et cela rend le site beaucoup plus professionnel. Heureusement, des outils comme Favicomatic peuvent le créer aisément pour vous.
  • Liez le logo à la page d’accueil

    Tout d’abord, assurez-vous que le logo de l’entreprise figure dans l’en-tête. Ensuite, vérifiez que son lien pointe vers la page d’accueil (le site réel, pas celui en développement). De cette façon, les visiteurs peuvent y revenir facilement.
  • Le paramétrage d’une feuille de style d’impression
    Certains utilisateurs voudront conserver votre contenu sur papier (oui!). Facilitez-leur la tâche en créant une feuille de style d’impression. Vous trouverez la méthode pour le faire dans le codex WordPress.

FONCTIONNALITÉS DU SITE WORDPRESS

fonctionnalités web

Si votre site Web ne remplit pas sa mission principale, rien ne pourra le faire, peu importe la quantité de contenu ou l’élégance de vos visuels. Pour ce faire, vous devez vérifier toutes les fonctionnalités importantes avant qu’un vrai visiteur soit là.

  • Le test des formulaires web

    Quels que soient les formulaires présents sur votre site (contact, commande, enquête, etc.), assurez-vous qu’ils transmettent correctement les données et que les e-mails générés sont envoyés au bon endroit.
  • Les messages de confirmation et les redirections

    De même, les utilisateurs reçoivent-ils des messages d’assistance pertinents et sont-ils redirigés au bon endroit après avoir soumis des informations? Il est maintenant temps de s’en assurer.
  • La vérification des messages automatiques

    Si vous avez configuré des e-mails automatiques, vérifiez qu’ils fonctionnent correctement.
  • L’évaluation de la vitesse
    Utilisez un outil tel que Google Pagespeed Insights, GTMetrix ou Pingdom pour voir à quelle vitesse votre site se charge et ce que vous pouvez faire pour l’améliorer. Dans la mesure du possible, visez un temps de chargement inférieur à deux secondes pour chaque page.
  • Le partage sur les réseaux sociaux

    Vérifiez si le partage social est en place, qu’il fonctionne correctement et qu’il mène aux bonnes plateformes et profils.
  • L’essai des flux d’information
    S’il y a des flux RSS, actualités, médias sociaux ou quoi que ce soit sur votre site WordPress, assurez-vous qu’ils fonctionnent correctement avant de lancer le site.
  • La mise en place des paramètres d’accessibilité

    L’accessibilité est de plus en plus importante dans l’univers Web. Pour savoir comment l’implémenter dans WordPress, surtout si vous êtes requis par la loi, ici un article en anglais pertinent sur la question.
  • Les outils tiers
    Si vous utilisez des outils externes à CRM, que ce soit pour le commerce électronique, le marketing ou pour toute autre raison, vérifiez qu’ils fonctionnent correctement.

Paramétrer le SEO (le référencement)

seo pour site WordPress

Bien sûr, vous voudrez rendre votre nouveau site Web visible aux moteurs de recherche dès le début, afin que l’indexation se fasse correctement. Pour y arriver, faites attention aux points suivants.
  • Installation et la configuration d’une extension SEO
    Bien que WordPress soit déjà bien configuré pour le SEO, une extension comme Yoast SEO ou tout autre service de référencement tout-en-un est certainement essentiel à la santé marketing de votre site.
  • Le réglage du titre du site et de son slogan

    Si votre extension SEO ne prend pas en charge le titre et le slogan de votre site, consultez-le en allant dans “Paramètres -> Général”.
  • La configuration SEO des titres de page d’article

    Toutes les pages et articles de votre site doivent avoir un titre unique de 70 caractères ou moins.
  • L’ajout des balises méta description

    De même, vous devrez créer des méta-descriptions uniques et engageantes pour toutes les pages et tous les articles. Celles-ci doivent être pertinentes et attrayantes pour l’utilisateur et doivent être écrites en moins de 156 caractères.
  • Paramétrage des permaliens
    Assurez-vous que la structure des permaliens est définie en fonction de vos préférences “Paramètres -> Permaliens” et que chaque URL de page contient son propre mot-clé.
  • L’optimisation des images (encore une fois)

    Vous devrez également vérifier si tous les titres d’image, leurs descriptions et leurs étiquettes ALT incluent leur mot-clé. Chaque image doit également être compressée pour réduire le temps de chargement.
  • Le réglage des mots-clés

    Si vous travaillez avec une extension SEO, chaque article et chaque page doivent avoir un mot-clé défini. L’outil vous guidera également sur la façon de les optimiser.
  • Analyser le contenu
    Une fois que vous avez défini le mot-clé central du site, suivez bien les conseils présentés dans l’analyse de contenu, afin d’obtenir de meilleurs résultats.
  • La création d’un sitemap
    Yoast SEO et Google XML Sitemaps

    peut vous aider à concevoir un plan du site à partager avec les moteurs de recherche. Si vous travaillez dans un environnement de développement, repoussez cette étape jusqu’à ce que le site soit hébergé à sa destination officielle.
  • Le réglage des métadonnées
    Vérifiez les méta-balises des médias sociaux et du type RSS et assurez-vous qu’elles sont correctement configurées et adaptées. N’oubliez pas d’implémenter des étiquettes facultatives telles que rel = “noindex” et / ou rel = “nofollow” si nécessaire. Veillez à comprendre l’utilité de ces balises avant de les utiliser.

LE MARKETING DIGITAL

liste marketing

Lors du lancement d’un nouveau site, il est important non seulement de le faire fonctionner pour les moteurs de recherche, mais aussi de le rendre convivial pour les visiteurs. En suivant les prochaines étapes, vous pourrez bien démarrer vos efforts marketing.
  • L’inscription à la newsletter
    Avez-vous intégré un formulaire d’abonnement aux endroits stratégiques? Ne pensez pas aux pages, pensez aussi aux pop-ups et autres types d’invitations si cela s’applique à votre site Web. Pour ce faire, découvrez SumoMe, qui comprend de multiples options pour accroître vos listes d’abonnés.
  • Connexion avec un fournisseur de marketing par e-mail
    Lorsque vous ajoutez un formulaire, assurez-vous qu’il se retrouve au bon endroit et que les adresses e-mail sont correctement collectées. La désactivation de la non-indexationMailChimp est un outil de choix dans ce domaine.
  • Le réglage des icônes des réseaux sociaux
    Examinez toutes vos icônes de médias sociaux, y compris leur fonctionnement et leur lien avec l’adresse appropriée. De plus, si vous ne l’avez pas déjà fait, vérifiez que chaque partage de médias sociaux fonctionne correctement et qu’une image miniature apparaît lors du partage d’un article ou d’une page spécifique.
  • La vérification des profils des réseaux sociaux
    Ce faisant, visitez chaque profil de réseau social lié au site et vérifiez si toutes les informations pertinentes sont à jour.

L’ASPECT JURIDIQUE

aspect légal d'un site web

Voir l’aspect juridique dans la conception d’un Site WordPress peut être aride, mais c’est un mal nécessaire. Le non-respect des exigences légales peut devenir un inconvénient majeur pour les visiteurs ou les entreprises et peut également vous poser des problèmes.
  • L’affichage des détails de l’entreprise
    Rendre vos coordonnées facilement accessibles n’importe où sur le site est un signe de confiance, et c’est souvent obligatoire. Inclure des informations importantes telles que le numéro d’enregistrement fiscal si nécessaire.
  • L’acquisition de licences
    Si vous utilisez des images, des polices, du code ou même des extensions qui incluent une licence, assurez-vous que tout est en place et mentionné si nécessaire.
  • La mention des droits d’auteur
    Indiquez un avis de droit d’auteur si vous traitez avec un sujet connexe.
  • La politique de confidentialité
    Obligée par la loi dans certains pays, la politique officielle de confidentialité est toujours un bon moyen de gagner la confiance afin de collecter des données de toutes sortes selon les règles de l’art.
  • Les conditions d’utilisation
    N’oubliez pas d’indiquer les conditions d’utilisation, surtout si vous avez une boutique e-commerce ou toute autre plateforme incluant des transactions monétaires. Ce qui est essentiel.
  • La mention des cookies
    Particulièrement présent aux États-Unis et en Europe, les mentions légales d’utilisation des cookies sont sous le regard de la loi. Bien que de nombreuses personnes n’apprécient pas l’ajout de cookies car ils peuvent interférer avec la conception du site, vous vous épargnerez de nombreux tracas juridiques en les incluant sur votre site s’ils sont nécessaires.
  • Les exigences légales locales
    Votre région peut être soumise à des réglementations légales spécifiques concernant les mesures anti-spam ou pour toute autre raison. Assurez-vous que vous êtes correctement informé sur le sujet et s’il concerne votre site.

TRANSFERT DU SITE À UN NOUVEAU SERVEUR

transfert site web

Votre site est maintenant prêt à être hébergé sur un nouveau serveur. Cela implique son lot de défis et de choses à retenir, mais ne vous inquiétez pas, voici une liste de choses à penser.
  • L’acquisition et le réglage du domaine
    Si vous n’avez pas encore configuré et sécurisé le nom de domaine de votre nouveau site Web, il est temps de commencer.
  • La préparation de la base de données
    Il est maintenant temps de créer la base de données et un nom d’utilisateur pour le nouvel emplacement du Site WordPress.
  • Le transfert des données de site et de la base de données
    Après ces étapes, vous devez transférer les données du site ainsi que la base de données MySQL vers le nouvel emplacement. Les extensions de migration automatique de sites comme Duplicator, UpdraftPlus ou WP Migrate DB Pro vous faciliteront la tâche. Suivez mon guide sur la façon de migrer un site WordPress sans tracas.
  • La direction du domaine vers le nouvel emplacement
    Une fois le site opérationnel, vous pouvez diriger le nouveau domaine vers l’emplacement en modifiant le DNS ou NS.
  • La vérification de l’affichage du site
    Jetez un coup d’œil pour voir si le site s’affiche correctement à partir de son nouvel emplacement. Recherchez particulièrement les images ou les icônes manquantes.
  • Le test des liens et des pages
    Examinez de près le site pour valider si les liens fonctionnent correctement, s’ils mènent aux bonnes adresses (sur le site réel, pas celui de l’environnement de développement). Vérifiez également si les pages secondaires sont accessibles et qu’elles s’affichent correctement.

PRÉPARATION AU LANCEMENT DU SITE

lancement site web

Nous sommes maintenant au décompte final (jouez cet air de victoire dans votre tête!). Nous y sommes presque, mais n’abandonnez pas, car il y a des choses importantes à faire!
  • La paramétrage de Google Analytics
    La collecte de données d’utilisation est importante pour surveiller les performances du site et prendre les bonnes décisions. Bien qu’il existe de nombreuses solutions d’analyse, la grande majorité préfère Google Analytics.
  • La connexion au Google Search Console
    Pendant que vous y êtes, connectez votre site à la “Google Search Console” et soumettez-y votre fichier sitemaps.xml.
  • Le nettoyage
    Enfin, sauf si vous l’utilisez comme site intermédiaire, assurez-vous de supprimer tous les fichiers, bases de données et sous-domaines obsolètes et inutiles, ainsi que tout ce qui a été utilisé uniquement pour le développement du Site WordPress.
  • Le renouvellement des licences
    Si votre site fonctionne avec des extensions ou un thème tiers, il sera nécessaire de renouveler leurs licences sous le nouveau domaine.
  • L’activation du cache du site
    L’utilisation d’un cache est toujours une bonne idée, car elle améliore la vitesse de chargement du site. Il existe plusieurs solutions, dont les plus populaires sont WP Rocket, W3 Total Cache et WP Super Cache. Un fournisseur compétent d’hébergement web peut se charger de la mise en place du cache pour vous.
  • Le connexion au CDN
    Pour un site Web encore plus rapide, n’oubliez pas de configurer votre réseau de distribution de contenu (CDN).

LES SAUVEGARDES ET LA SÉCURITÉ

backup site wordpress

Pensiez-vous que nous avions fini? Et bien non, pas encore! Avant de lancer un site WordPress, vous devez vous assurer qu’il sera entièrement sécurisé pour votre client.
  • L’installation d’une extension Anti-Spam
    Croyez-moi, du moment où vous aurez du trafic sur votre Site WordPress, vous aurez aussi du spam. Beaucoup de spam. En utilisant Askimet ou Antispam Bee, vous éviterez le pire.
  • L’installation d’une extension de sécurité
    Pour un site WordPress, il est impératif d’avoir un plugin de sécurité. Les plus populaires sont iThemes Security et WordFence.
  • La connexion sécurisée
    La page de connexion est l’une des sections les plus vulnérables de votre site WordPress. Il est donc important de toujours le garder en sécurité. En plus de choisir des noms d’utilisateur et des mots de passe appropriés, les plugins de sécurité mentionnés au point précédent vous proposent plusieurs mesures de sécurité pour renforcer celui-ci.
  • La création d’un backup
    Le pire, en plus de perdre votre site, c’est de ne pas pouvoir le récupérer. Pour éviter cette situation, la configuration d’une solution de sauvegarde, à la fois pour les données du site et la base de données est indispensable. Faites-le maintenant et vous me remercierez un jour! Notez que votre hébergeur peut prendre en charge vos sauvegardes.
  • La vérification du backup
    Une solution de sauvegarde n’est utile que si elle fonctionne. Donc, avant de continuer, effectuez votre première sauvegarde et vérifiez si elle enregistre correctement et au bon endroit.

LE LANCEMENT

mise en ligne web

Eh bien, il est enfin temps de dévoiler votre site. Vous l’attendez depuis des semaines et vous avez mis beaucoup d’efforts, alors respirez profondément et partez!
  • La désactivation de la non-indexation
    Dans le tableau de bord Site WordPress, sous Paramètres -> Lecture, décochez la case indiquant “Demandez aux moteurs de recherche de ne pas indexer ce site”. Sinon, vous pourriez attendre longtemps avant d’obtenir du trafic organique! Une erreur classique…
  • L’inspection du robots.txt
    De même, si vous avez configuré un fichier robots.txt, supprimez-le ou reconfigurez-le afin que les moteurs de recherche puissent accéder au site actuel.
  • La création d’un fichier sitemap
    Si vous ne l’avez pas fait en mettant à jour vos paramètres de référencement, créez immédiatement un plan du site. Assurez-vous ensuite de le partager avec tout moteur de recherche qui vous intéresse en termes de classement.
  • La promotion de votre site WordPress
    Enfin, il sera temps de dire à tout le monde que votre site est lancé. Publiez du contenu sur les réseaux sociaux, partagez l’actualité par e-mail avec tous ceux que vous connaissez: faites-le savoir!

ORGANISATION

organisation

Félicitations, vous avez réussi! Le nouveau site est en ligne et libre d’accès à tous. Malheureusement, le travail n’est pas terminé… En particulier si le site Web a été créé pour un client, il reste beaucoup à faire.

  • La compilation de la documentation
    Pour que le suivi se passe bien avec le client, regroupez toute la documentation nécessaire, et en priorité :

    • Les noms d’utilisateur et les mots de passe
    • Les renseignements d’hébergement
    • Les informations reliées à la base de données
    • Les accréditations FTP
    • Les accès aux comptes tiers (fournisseur de marketing par courriel, réseaux sociaux, etc.)
    • Les dates d’expiration des extensions payantes
    • Les guides d’utilisation du site WordPress
    • Quelques explications sur les prochaines étapes
  • Le transfert des paiements
    Dans le cas où des paiements seraient nécessaires au maintien du site (hébergement, extensions, etc.) et qu’ils soient encore à votre nom, assurez-vous que ce soit désormais à celui du client.
  • Le calendrier de suivi
    En vue de régler des problèmes en cours de route et pour prévoir les nouvelles demandes de travail, planifiez une réunion de suivi avec le client.
  • La facture
    Peut-être la meilleure partie de tout le processus! Ce sera le moment de recevoir le paiement (possiblement le dernier paiement si vous avez facturé en différents versements) pour tous vos efforts investis. Vous le méritez.
  • La mise à jour du portfolio
    Avant de dépenser votre argent durement gagné, prenez une minute pour ajouter le nouveau site à votre portefeuille. De cette façon, vos clients potentiels peuvent voir l’excellent travail déjà accompli.

FETEZ ÇA!

OK, vous pouvez maintenant sortir et célébrer. Le travail est terminé. Pour le moment… Si vous pensez à d’autres points qui pourraient améliorer cette liste ou si vous souhaitez passer par des professionnels c’est ici, n’hésitez pas à me le faire savoir via les commentaires ci-dessous!

Comment se classer N°1 sur Google

Tous les propriétaires d’entreprises et de sites web rêvent d’être numéro un sur Google. Les raisons sont claires : atteindre cette première place (ou même l’une des trois premières places) signifierait une augmentation du trafic sur votre site, de la visibilité et du potentiel de ventes pour catapulter votre entreprise en tête de la concurrence.

Malheureusement, les classements élevés sont rarement le fruit du hasard. Même les spécialistes du marketing les plus qualifiés et les plus compétents ont du mal à obtenir la première place. Alors, comment un chef d’entreprise ordinaire peut-il espérer réaliser cet exploit ? Bien qu’il n’y ait aucun moyen de garantir absolument un classement élevé, ce billet examinera certaines stratégies que tout le monde peut utiliser pour augmenter sérieusement ses chances d’obtenir la première place.

1. Allez dans une niche.

Pour réussir dans le domaine du référencement, il faut notamment comprendre le paysage concurrentiel. En tant que propriétaire d’une petite entreprise, vous ne voulez pas être en concurrence avec de grandes organisations qui ont des budgets de marketing apparemment illimités. Bien qu’il y ait toujours une chance que vous puissiez les surclasser, il est plus probable que vous finissiez par perdre votre temps et votre argent.
C’est pourquoi il est si important de se positionner sur un créneau. Voici ce que j’entends par là : Au lieu d’essayer de rivaliser avec les grandes entreprises pour des mots-clés extrêmement populaires (et généralement plus généraux), creusez et devenez un “gros poisson dans un petit étang”.
Gardez à l’esprit que cela signifiera souvent de déplacer l’objectif de votre entreprise de produits ou services plus généraux vers des produits ou services plus spécifiques
.
Par exemple, au lieu d’offrir exclusivement des services généraux de rénovation résidentielle, vous pourriez envisager de vous spécialiser dans la “rénovation d’une salle de bains en un jour” ou dans la “transformation de cuisine sur mesure”

Ces phrases de mots clés plus spécifiques seront probablement plus faciles à classer, ce qui signifie que vous pourrez commencer à vous classer beaucoup plus rapidement.

2. Choisissez des mots-clés réalistes.

N’importe qui peut obtenir la première place dans Google, s’il cible les bons mots-clés. Par exemple, si j’optimisais une page pour “blue wubbie nubbie doll”, je pourrais probablement prendre l’arrêt du haut dans quelques jours. Cependant (et c’est un gros problème), est-ce que je voudrais vraiment me classer pour cette phrase ? Probablement pas, étant donné que ce n’est même pas un vrai produit.

point est le suivant : Si vous choisissez des mots-clés suffisamment obscurs, il est facile de les classer. Bien sûr, nous ne voulons pas nous classer pour des mots-clés obscurs, mais pour des mots-clés que les gens recherchent réellement. De vraies requêtes que quelqu’un a tapé dans son navigateur.
En utilisant des outils comme le planificateur de mots-clés de Google ou KeywordTool.io, recherchez des mots-clés pertinents qui ont un nombre de recherches décent, mais peu de concurrence.

Une fois que votre site web a un peu plus d’autorité et que vous êtes classé pour un certain nombre de mots-clés plus faciles, vous pouvez toujours passer à des mots-clés plus compétitifs qui vous rapporteront plus de trafic.

3. Optimisez chaque contenu pour vos mots-clés.

Une fois que vous avez choisi des mots-clés plus faciles à utiliser, il est temps de les placer à des endroits stratégiques de votre page. Bien que vous ne vouliez certainement pas abuser de vos mots-clés, il est important de les utiliser de différentes manières dans votre contenu. Surtout, concentrez-vous sur leur utilisation dans votre:
URL
:
Par exemple, au lieu de www.yoursite.com/sh8xks6.htm, utilisez www.yoursite.com/your-keywords-here.
Balise de titre.
Les rubriques : H1, H2, etc.
Alterner le tag de l’image et les légendes de l’image, le cas échéant.
Tout au long de votre contenu.
Gardez à l’esprit que Google (et vos lecteurs) privilégient un contenu complet qui couvre très bien le sujet traité. Ainsi, s’il est important d’utiliser vos mots-clés quelque part dans votre contenu, cela ne remplace pas la rédaction d’un contenu plus long et plus approfondi qui rend vraiment justice au sujet.

4. Ajoutez des tonnes de contenu à votre site.

Selon le Content Marketing Institute, 88 % des entreprises B2B utilisent désormais le marketing de contenu dans le cadre de leur stratégie marketing globale. Cela implique l’utilisation d’une grande variété de types de contenu – articles de blog, bulletins d’information, webinaires, infographies, vidéos, etc. – pour attirer des clients potentiels.
Si vous voulez obtenir un classement de premier ordre dans Google, vous devez absolument ajouter régulièrement du nouveau contenu à votre site. Mais ne vous contentez pas d’ajouter du contenu pour le plaisir de le faire ; ajoutez du contenu utile et de qualité qui apporte réellement une valeur ajoutée à vos clients et prospects.

Ce contenu vous aidera à améliorer votre classement de deux manières principales. Premièrement, plus de contenu signifie plus de mots-clés, et donc plus de possibilités pour Google de renvoyer votre site dans les résultats de recherche. Deuxièmement, plus vous avez de contenu, plus vous accumulez généralement de liens. De plus, le fait d’avoir beaucoup de contenu est très utile pour inciter les visiteurs à rester plus longtemps sur votre site. Tout le monde y gagne !

5. Acquérir des liens vers votre site.

Les liens continuent à jouer un rôle essentiel en termes de référencement. En fait, selon le rapport 2015 Search Engine Ranking Factors de Moz, les liens entrants sont l’élément le plus important pour obtenir un classement élevé.
Voici quelques stratégies que vous pouvez utiliser pour obtenir des liens vers votre site :
Ajoutez votre site aux annuaires d’entreprises locaux et consultez des sites comme Yelp, TripAdvisor et Google My Business
.

Affichage sur des sites populaires dans votre créneau. Même si vous n’obtenez pas de lien suivi dans votre post ou votre biographie, la visibilité accrue que vous obtenez en vaut la peine.
Créer un contenu évolutif auquel d’autres blogueurs et journalistes voudront se référer (par exemple, des articles sur la manière de procéder, des tutoriels, des guides, etc.).
Rechercher les liens brisés sur les sites industriels et leur demander de les remplacer par des liens vers votre
site.

Dernières réflexions Il n’y a pas de moyen infaillible d’obtenir la première place sur Google

.
Toutefois, le fait de cibler les bons mots clés et le bon public peut augmenter considérablement vos chances. Ensuite, créez et promouvez des tonnes de contenus optimisés, et c’est parti ! Ces premiers classements pourraient avoir lieu bien plus tôt que vous ne le pensez.
Quels conseils donneriez-vous aux chefs d’entreprise qui espèrent obtenir un classement de premier ordre ? Partagez ci-dessous ou faites appel à nos services pour grimper dans le classement Google.